Le « maire » du rond point de Manosque « injustement » condamné

LR: Franck que tous les gilets jaunes du secteur connaissent bien a prononcé des paroles crus, il n’a pas alambiqué sa pensée dans des contorsions fumeuses, mais ce qu’il exprime ne sont des évidences, aucun gilet jaune ne veut que la situation ne dégénère, mille exemples démontrent que le pouvoir s’est embarqué lui dans une logique d’escalade de la violence pour des raisons politiques bien documentées et largement condamnées à l’échelle internationale. La justice suit comme toujours et montre qu’elle souhaite également que la situation dégénère, en toute dépendance, comme toujours. Les gilets jaunes ne respectent plus une certaine police, pas celle qui venait discuter avec nous aux ronds-points et que leurs chefs ont remise au pas, ils ne respectent pas davantage une justice expéditive qui condamne à tour de bras les gilets jaunes en expédiant sans honte en prison pour de simples opinions. Cette justice la rappelle de bien sinistres souvenirs, quand déjà la justice française était aux ordres et s’était discréditée. Solidarité avec Franck, il disait aussi ne pas vouloir que la situation ne dégénère, nous non plus… 

http://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2019/03/26/la-justice-contre-les-gilets-jaunes-a-lyon/

Aucune description de photo disponible.

1 Comment

  1. Oui… la justice… on y trouve peu de gens d honneur. Plutot des gens plein de mepris pour nous gilets jaunes. Quelques generations plus tard, les memes, ceux qui condamaient les gens a cause de leur etoile jaune condamnent aujourd hui les gens a cause de leur gilets jaunes.

Répondre à Sergio Annuler la réponse.