Raoult : Constat d’une folie collective…

Raoult : Constat d’une folie collective…

Je n’ai jamais eu aussi peur des autres que depuis le début du confinement.
L’absence de rationalité dans les débats a toujours été la norme, aujourd’hui cela prend des proportions dramatiques et à tous les niveaux.

Notre propension collective à vouloir un sauveur s’est emballée d’une façon glaçante… mais c’était prévisible dans cette situation inédite.

Je rappelle que lorsque quelqu’un devient :
– Incritiquable.
– Lorsque toute critique à son encontre ne peut, à vos yeux, émaner que d’un complot, d’un conflit d’intérêt ou d’inculture face à un « sachant ».
– Lorsque vous jetez en quelques jours TOUS les fondements de la science (randomisation, test en aveugle et revu par les pairs) au profit de l’avis d’un seul homme…

Alors vous fabriquez un gourou, il n’y a juste pas d’autres mots pour ça.

Déjà deux choses :
1 – Raoult n’est pas le seul à croire à la chloroquine, d’autres ne l’ont pas attendu et ont fait des recherches avant, sauf qu’ils se sont plus appliqués sur la méthodologie et moins à faire valoir leurs egos.

2 – Je ne sais pas si la chloroquine est un traitement efficace, ce n’est pas dans mes compétences et ce n’est pas le sujet. Très sincèrement j’espère vraiment que ce traitement est aussi miraculeux qu’il le dit. Mais ce n’est pas le sujet.
Monsieur Raoult est très probablement compétent dans son domaine, mais ça ne fait pas de lui un dieu, ça ne le protège pas contre l’orgueil, la mythomanie ou la maladie mentale… le seul fait que vous n’y pensiez pas est GRAVE. C’est pour cela qu’un résultat scientifique est toujours une œuvre collective et validée par les pairs. Sinon ce n’est pas de la science.
Il y a moults précédents où des scientifiques parfaitement reconnus et ayants produits des résultats de premier ordre partent en sucette. Pourquoi ce serait impossible ici ?

Si cette molécule s’avère efficace, c’est parce qu’elle est efficace, point. Et ce ne sera pas le fait de monsieur Raoult (au contraire). Avant lui les tests allaient bon train partout dans le monde, aujourd’hui son attitude enflammée a plutôt eu tendance à verrouiller les choses pour ne pas que tout le monde s’empoisonne (déjà un mort aux US).

La plupart des critiques émises par ses pairs sont très saines et normales, mais y voir un complot de bigpharma sans rien y connaitre est grave. Encore une fois, rendre la critique impossible et n’écouter la parole que d’un seul homme, ce n’est pas de la science, c’est de la religion.

Pourquoi les scientifiques ne sont pas aussi euphoriques que le grand public sur la chloroquine ??
– Ils sont tous cons ?
– Ils sont tous achetés par bigpharma ?
– Ils n’aiment pas les cheveux longs ?

Ou parce qu’ils ont plus de compréhension et d’esprit critique que nous sur le sujet ? BORDEL !!

Encore une fois, je ne sais pas si les dires de monsieur Raoult sont vrais.
Ce que je sais, c’est que les critiques de ses pairs sont au moins aussi entendables que ses propos.
Et parmi les questionnements, beaucoup semblent très légitimes. Petite compilation :

– Les prétentions de son étude ne sont pas celles qu’il affiche dans les médias : L’étude dit « nous évaluons le rôle de l’hydroxychloroquine sur les charges virales respiratoires »
Mais lui prétend « J’ai raison / Je suis en avance / Demain tout le monde utilisera la chloroquine »… c’est pas la même chose.

– L’étude devait durer 14 jours, mais les résultats s’arrêtent à jour 6.

– Les tests de charge virale donnent des résultats très variables suivant les jours, leur fiabilité est très, très discutée.

– L’étude n’est pas en aveugle et sans randomisation (en gros il a pu choisir volontairement ou non le patient de tel ou tel groupe, les patients savent avec quoi ils sont traités… ce qui inclut énormément de biais).

– Le groupe avec son traitement est soigné dans son hôpital, le groupe témoin ailleurs, donc au-delà de la molécule utilisée, la qualité de soin est différente et invalide donc la comparaison.

– Le but de son traitement est de baisser la charge virale, et Il déclare « si vous n’avez plus le virus, vous êtes sauvé ». Pourtant il ne décrit pas l’état clinique de ses patients « sauvés » et un papier de Nature conclut au contraire que les cas les plus graves de maladies respiratoires similaires sont parfois associées à une baisse de la virémie (donc l’inverse).

– Parmi les buts de l’étude il y avait les suivis comme la fréquence respiratoire, la durée d’hospitalisation, la mortalité… ces données n’y figurent finalement pas.

– L’échantillon est ridiculement petit, 26 personnes, 20 seulement à la fin, beaucoup trop faible pour des résultats solides. Même dans l’urgence, les statistiques et les marges d’erreur restent les mêmes… donc statistiquement c’est très peu fiable.

– Le plus lunaire, et ce qui inquiète beaucoup d’autres spécialistes, c’est qu’il déclare que plus l’échantillon est petit plus c’est fiable, sans préciser pourquoi, ce qui est juste fou !! Ce n’est pas la première fois qu’il s’oppose aux modèles mathématiques d’ailleurs.

– On ne connait pas le degré d’infection ni l’état des patients au début, l’état clinique à la fin est également absent.

– Certains patients ont été exclus de l’étude, sans le justifier.
Il semblerait qu’ils étaient justement dans le groupe chloroquine, et que parmi eux 3 sont en réa, 1 est mort, un n’était probablement pas malade et un dernier a voulu s’arrêter pour effets secondaires.

– Il semblerait que des enfants de moins de 12 ans soient intégrés à l’étude, ce qui n’est pas normal.

– Sa publication ne respecte pas l’éthique scientifique, puisqu’elle est publiée dans un journal dont l’éditeur est un subordonné de monsieur Raoult. Le papier a en plus été reçu et publié en 4 jours, ce qui semble exclure un vrai travail de relecture par les pairs.

Etc, etc…

Autre travail critique que je vous invite à faire, aller sur la chaîne YouTube de « IHU Méditerranée-Infection », vous pourrez y constater très factuellement et de sa propre bouche qu’il a très, très, très mal anticipé la situation. Et c’est normal, personne n’est devin… il faisait avec ce qu’il avait. Sauf qu’il était souvent catégorique ! Constatons surtout que ses homologues n’étaient, eux, pas forcements aussi sereins à ces dates-là, et le réel leur a donné raison ! Des lors pourquoi aujourd’hui prendre ses pairs pour des cons et Raoult pour le messie ? Je n’ai pas plus de connaissances que vous pour trancher, mais lui accorder plus d’autorité qu’aux autres est, de fait, irrationnel.

– 21 janvier – vidéo « Coronavirus en Chine : doit-on se sentir concerné ? »

– « Qu’il y a ait des gens qui soient mort du corona virus en Chine, moi je ne me sens pas concerné »
– « Le monde est devenu fou, il se passe un truc ou 3 chinois meurent et ça fait une alerte mondiale »
– « Les maladies infectieuses sont des maladies d’écosystème (il sous-entend ici et plus loin qu’il y a donc peu de chances que ça s’implante chez nous). »

– 17 février – vidéo « Coronavirus : Moins de morts que par accident de trottinette »

– « L’épidémie n’est pas mondiale du tout »
– « Les maladie infectieuses sont des maladies d’écosystème, il y a très peu de maladies qui se répandent partout dans le monde, ça n’existe pas (Cela n’existe pas ?? Putaing le virus n’a pas de GPS, il croit qu’il est en Chine !)
– « Il y a plus de morts de la grippe, c’est beaucoup de bruit pour pas grand-chose, et pour nous, pas du tout. » (Un « pas du tout » que l’on sent bien là, non ??)
– « Il n’y pas d’infections virales qui ne soient pas saisonnières, au printemps ça va disparaître » (Putaing le virus n’a pas de calendrier non plus !!)

– 25 février – « Coronavirus : un risque de pandémie ? »

– « La mortalité n’est pas plus importante que toutes les infections respiratoires qui se présentent à l’hôpital » (Ba faut le dire aux soignants ! Ils n’ont pas l’air au courant).

Bref, je pourrais continuer longtemps…
Maintenant on regarde les choses en face. Il est plutôt clairement démontré que :
1 – Il n’a pas plus raison que les autres (peut-être même le contraire)
2 – La méthodologie de son étude pose vraiment, vraiment question
3 – Il n’est pas le seul sur la piste de cette molécule, il est le seul à s’en attribuer à ce point le mérite, faisant courir de graves dangers aux gens

J’espère VRAIMENT de tout mon cœur que ce traitement va marcher, même si ça conforte à jamais le personnage, car je préférerais vivre avec un gourou de plus et une pandémie en moins.
Par contre j’ai l’assurance que la plupart des réactions à son égard ne sont ni rationnelles, ni documentées, sont de l’ordre du complot et plus dangereux encore, d’ordre religieux avec cette adhésion aveugle et inébranlable en un sauveur.

Rappelez-vous une chose, plus vous avez envie de croire à quelque chose, plus vous devez la mettre en doute ! C’est la base ! Est-ce que vous avez fait cela avec Raoult ?

Si vous avez des commentaires factuels avec des contre-arguments, vraiment, merci de m’en faire part. J’adorerais réviser ma position. En revanche si vous me répondez des choses ineptes, irréfutables et improuvables, des corrélations illusoires… je couperais court.

Portez-vous bien, même si beaucoup me font peur, on a quand même besoin de tout le monde pour faire société… je crois que l’on s’en rend compte aujourd’hui plus que jamais.


Chloroquine : Espoir ou illusion ?

24 mars 2020


ALERTE INFO – Chloroquine

25 mars 2020

1 Trackback / Pingback

  1. Pour ou contre Raoult ? Choisis ton camp camarade ! – Les gilets jaunes de forcalquier

Laisser un commentaire