Acte XV à Montpellier, des Gilets Jaunes pas vraiment essoufflés

https://npaherault.blogspot.com/

2019/02/24

Cet après-midi, pour l’acte XV, ce sont plus de 2500 personnes qui se sont mobilisées et ont pris la rue à Montpellier. En dépit de toutes les tentatives du gouvernement pour discréditer, atténuer et minimiser le mouvement, les Gilets Jaunes ont prouvé encore une fois que la mobilisation est loin de vivre l’agonie décrite par le pouvoir et les médias.
Depuis plusieurs semaines, le gouvernement s’active sur tous les fronts pour briser le mouvement, qui a fêté la semaine dernière ses trois mois, et qui résiste à toutes les offensives du pouvoir. Ainsi, après le déploiement d’une répression ultraviolente sans précédent, les tentatives d’institutionnalisation du mouvement notamment par le Grand Débat, la récupération politique de tous les événements possibles en allant de l’attentat de Strasbourg aux insultes antisémites de la semaine dernière, le gouvernement affirme depuis le début de l’année que le mouvement s’essouffle et va s’éteindre.
Cette idée, complètement déconnectée de la réalité, est largement répandue par les médias bourgeois, qui annoncent des chiffres ridiculement faibles chaque samedi : 14 000 en France pour l’Acte XIV, 11 200 aujourd’hui.
A l’inverse d’une prétendue démoralisation, les Gilets Jaunes apparaissent toujours autant déterminés, malgré les violences policières décomplexées, le nombre de blessés qui augmente à chaque acte, et la répression judiciaire.
A Montpellier, le cortège était particulièrement combatif, scandant des slogans contre la répression, contre Macron et Castaner et contre le capitalisme. Malgré la violence des forces de l’ordre, qui ont encore une fois utilisé les gaz lacrymogènes, flashball et lance à incendie pour diviser le cortège, les manifestants sont restés résolus à faire entendre leur colère.
Notons la présence d’un cortège d’étudiants mobilisés contre la hausse des frais d’inscriptions auxquels les gilets ont fait une place en tête du cortège !
Lucas – correspondant comité jeunes NPA34
Pour compléter l’article de Lucas, quelques mots sur la répression lors de cette grande manifestation régionale. Visiblement, le choix avait été fait de disperser la manifestation le plus rapidement possible. Dès 15h15, derrière les Halles Castellane, la B.AC. était en tenue de combat (casques, cagoules…). Les premiers arrosages de canon à eau ont démarré à 15h40, alors que la foule joyeuse était rassemblée pacifiquement devant la préfecture. Les charges ont suivi rapidement, avec la volonté affichée de couper la manifestation en 2, une partie repoussée vers La Comédie, et l’autre vers l’Arc de Triomphe. Le plus gros de la manifestation s’est retrouvée calmement sur La Comédie. Et là, bien sûr, nouvelles charges…
Le tout sans entraîner de mouvement de panique et sans entamer la détermination des manifestant-es.
Claude NPA34

Voici un florilège de photos prises lors de cet acte XV à Montpellier

(cliquez sur la première photo pour agrandir et faire défiler le diaporama).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire