Acte 18 : affrontements à Paris entre manifestants et forces de l’ordre (EN CONTINU)

© Jonathan Moadab / RT France
La situation est tendue aux abords de la place de l’Etoile, à Paris, pour l’acte 18 des Gilets jaunes.

Afin que l’acte 18 marque une nouvelle phase dans la mobilisation, des figures des Gilets jaunes comme Eric Drouet, Maxime Nicolle et Priscilla Ludosky ont fait des appels plus déterminés que jamais. Sur les Champs-Elysées, des violences ont éclaté.

Mise à jour automatique
  • Selon notre reporter sur place, le feu a été mis au Fouquet’s, alors que le restaurant avait été saccagé quelques heures plus tôt.

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Le Fouquet’s incendié

  • Au micro de RT France, Jerôme Rodrigues s’est félicité de la participation.

  • Le Premier ministre Edouard Philippe accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se rendent dans le quartier des Champs-Elysées.

    Vidéo intégrée

    LCI

    @LCI

    Mobilisation des : @EPhilippePM sur place, dans le quartier des

  • Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Affrontements entre manifestants et forces de l’ordre

  • Bernard-Henri Levy, volontiers acerbe envers les Gilets jaunes, s’est fendu d’un nouveau tweet : «Arrêtons avec ce mythe de « certains » Gilet Jaunes « infiltrés » par des méchants « casseurs ». Ce mouvement des Gilets jaunes est, depuis le premier jour, un mouvement factieux, haineux et anti républicain.»

    Bernard-Henri Lévy

    @BHL

    Arrêtons avec ce mythe de «certains» «infiltrés» par des méchants « ». Ce mouvement des est, depuis le premier jour, un mouvement factieux, haineux et anti républicain.

  • Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Feux et gaz sur les Champs-Elysées

  • A 14H, 14 500 personnes, dont 10 000 à Paris, manifestaient à travers toute la France selon le ministère de l’Intérieur.

  • «L’ultra violence et la haine de la France s’expriment de nouveau dans nos rues. Ni excuse, ni faiblesse pour ces casseurs qui saccagent Paris et salissent le Grand Débat. Total soutien à nos commerçants et aux Parisiens qui n’en peuvent plus. Le gouvernement sera à leurs côtés», a écrit sur Twitter, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

    Benjamin Griveaux

    @BGriveaux

    L’ultra violence et la haine de la France s’expriment de nouveau dans nos rues. Ni excuse, ni faiblesse pour ces casseurs qui saccagent et salissent le . Total soutien à nos commerçants et aux Parisiens qui n’en peuvent plus. Le gouvernement sera à leurs côtés.

  • Les Street Medics prennent en charge un gendarme blessé sur l’avenue des Champs-Elysées.

    Vidéo intégrée

    Charles Baudry@CharlesBaudry

    Un gendarme blessé sur les Champs-Elysées. Il est rapidement pris en charge par les Street Medics.

  • La préfecture de police de Paris rapporte dans un nouveau bilan que 94 personnes ont été interpellées en début d’après-midi.

  • Les pillages se poursuivent sur l’avenue des Champs-Elysées. La bijouterie Swarovski a été vandalisée.

    Vidéo intégrée

    Boris Kharlamoff@BorisKharlamoff

    Sur les Champs-Élysées, les scènes de pillage se poursuivent comme dans cette boutique « Swarovski » @A2PRL

    La boutique de vêtements Celio a également été la cible des casseurs.

    Vidéo intégrée

    Boris Kharlamoff@BorisKharlamoff

    La boutique « Célio » est aussi pillée par plusieurs individus @A2PRL

  • La situation demeure tendue sur l’avenue des Champs-Elysées. Comme le rapporte notre reporter, des manifestants dépavent la place de l’Etoile.

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr

    des manifestants dépavent la place de l’étoile

  • Un drapeau de l’Union européenne barré d’une ligne rouge est brandi par un manifestant sur la place de l’Etoile.

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Drapeau de l’UE barré à la manifestation des

  • Un autre kiosque à journaux, situé devant l’enseigne Louis Vuitton, est à son tour en flammes.

    Vidéo intégrée

    Boris Kharlamoff@BorisKharlamoff

    Un deuxième kiosque à journaux a été incendié sur les Champs-Élysées @A2PRL

  • Selon la préfecture de police de Paris, 82 personnes ont été interpellées à la mi-journée.

  • Selon l’AFP qui cite des pompiers, 11 personnes ont été blessées légèrement lors de l’incendie d’un immeuble à Paris, avenue Franklin Roosevelt. «Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage», ont-ils rapporté.

    Le feu est parti d’une banque, au rez-de-chaussée. Le quartier a été bouclé et l’incendie maîtrisé peu avant 14h, a constaté un journaliste de l’AFP.

  • La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé l’activation d’une «cellule de crise» à la suite des violences observées sur les Champs-Elysées ce 16 mars.

    Anne Hidalgo

    @Anne_Hidalgo

    Au cœur de ce nouveau samedi de violences, les services municipaux sont mobilisés aux côtés de la police, de la gendarmerie et des pompiers. J’ai activé la cellule de crise de la ville pour faire face à toutes les urgences.

    Elle a également fermement condamné les «exactions» commises à Paris, appelant au «calme et à la responsabilité de chacun».

    Anne Hidalgo

    @Anne_Hidalgo

    Je condamne avec la plus grande fermeté les insupportables exactions commises, notamment sur les Champs-Élysées et à leurs abords. J’en appelle au calme et à la responsabilité de chacun.

    246

    Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Policiers pris pour cible se replient place de l’Etoile

  • Dans une courte vidéo diffusée sur Twitter par un journaliste indépendant, on peut voir un membre des forces de l’ordre en venir aux mains avec des manifestants sur l’avenue des Champs-Elysées. Les images ne permettent pas de déterminer le contexte dans lequel cette scène s’est déroulée.

    Vidéo intégrée

    Charles Baudry@CharlesBaudry

    La situation dégénère alors que des FDO sont encerclés Avenue des Champs-Élysées. Un FDO en vient carrément aux mains.

  • Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr

    Les restes de l’un des kiosques incendiés

  • Selon nos reporters sur place, les heurts se poursuivent sur l’avenue des Champs-Elysées.

    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr

    Le Fouquet’s saccagé sur les Champs.

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr

    Les heurts se poursuivent. Un à terre. pic.twitter.com/lWUDYMs03L

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
    Voir les autres Tweets de Jonathan Moadab

    Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance
    Heurts sur les les forces de l’ordre tirent du gaz lacrymogène pour protéger leur mouvement.14
  • Notre reporter Lucas Léger est sur l’avenue des Champs-Elysées où d’importants dégâts matériels sont à déplorer.

  • «Les Pompiers de Paris et nos forces de l’ordre viennent de procéder à l’évacuation de tous les habitants d’un immeuble, délibérément incendié. Le feu est maîtrisé», a annoncé sur Twitter Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur a qualifié les auteurs de cet acte d’«assassins». Sur la photo qu’il a publiée, il s’agirait de la banque Tarneaud.

    Christophe Castaner

    @CCastaner

    Les @PompiersParis et nos forces de l’ordre viennent de procéder à l’évacuation de tous les habitants d’un immeuble, délibérément incendié.
    Le feu est maîtrisé.
    Les individus qui ont commis cet acte ne sont ni des manifestants, ni des casseurs : ce sont des assassins.

    Présent sur place, notre reporter a pu constater la fin de l’incendie.

    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr

    Le Fouquet’s saccagé sur les Champs.

    Jonathan Moadab@Moadab_RTfr
  • La banque Tarneaud, située avenue Franklin Roosevelt, est également la proie des flammes.

    Vidéo intégrée

    D Anthony@AnthonyDepe

    Paris : banque en feu, habitations au dessus.

    58 personnes parlent à ce sujet
  • Un kiosque à journaux est en flammes sur les Champs-Elysées.

    Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Kiosque à journaux en flammes sur les

    11

  • Selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, entre 7 et 8 000 personnes manifestaient à la mi-journée à Paris à l’occasion de l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes. Le patron de la place Beauvau a en outre dénoncé «1 500 ultra-violents qui sont venus pour casser, pour en découdre, pour attaquer».

    Selon la préfecture de police de Paris, 44 personnes avaient été interpellées à la mi-journée.

  • «Ceux qui cherchent l’affrontement avec la police, ne portent pas de gilets jaunes», affirme sur RT France Sergio Coronado, ancien député EELV et candidat aux européennes.

  • Des casseurs ont pillé des boutiques sur les Champs-Elysées. Sur la célèbre avenue de la capitale où ont convergé des milliers de Gilets jaunes, plusieurs barricades étaient en feu autour de midi. Comme en témoigne le journaliste de Brut, Remy Busine, la célèbre brasserie Le Fouquet’s, qui est inscrite à l’inventaire des monuments historiques et fréquentée par de nombreuses personnalités, a également été vandalisée par des manifestants.

    Vidéo intégrée

    Remy Buisine

    @RemyBuisine

    Situation sous très haute tension sur les Champs. Le Fouquets en parti détruit.

    Sur les lieux, notre reporter, a pu constater l’étendue des dégâts.

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter
    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Le restaurant Fouquet’s sur les a été dégradé

  • Selon un journaliste de l’AFP, des casseurs ont pillé des boutiques sur les Champs-Elysées où l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes se caractérise par un regain de violence.

    Sur la place de l’Etoile, des manifestants, pour beaucoup vêtus de noir, capuche sur la tête, ont lancé des pavés sur les forces de l’ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes.

  • Alors que les premiers heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre, la police a procédé à de multiples tirs de gaz lacrymogènes, comme en témoigne le Facebook live de notre reporter, sur place.

    Les forces de l’ordre ont également fait usage d’un canon à eau.

    Vidéo intégrée

    Lucas Léger@lucas_rtfrance

    Tir de canon à eau à proximité des

  • Au pied de l’Arc de Triomphe, des flammes ont été aperçues sur un camion de la gendarmerie. Des pavés arrachés sont dispersés sur la place de l’Etoile.

  • «Ma consigne à la préfecture de police : répondre avec la plus grande fermeté à ces attaques inadmissibles» a écrit le ministre de l’Intérieur, commentant sur les réseaux sociaux les échauffourées en cours à Paris : «Aucun doute permis : ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris. Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortèges.» a-t-il tweeté.

    Christophe Castaner

    @CCastaner

    Aucun doute permis : ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris.
    Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortèges.
    Ma consigne au @prefpolice : répondre avec la plus grande fermeté à ces attaques inadmissibles.

  • Le cameraman de l’agence Ruptly a été touché par un tir de projectile au niveau de la cheville. Il a été pris en charge par des street medic près de la place de l’Etoile avant d’arrêter son live.

  • La tension est à son comble autour de l’Arc de Triomphe. Sur une place de l’Etoile assombrie par le gaz lacrymogène, des manifestants cagoulés sont aperçus en train d’extraire des pavés.

    Certains d’entre eux s’en servent ainsi pour viser les forces de l’ordre.

  • Selon la préfecture de police de Paris, les forces de l’ordre ont procédé à 31 interpellations. Les affrontements semblent pour l’heure se concentrer autour de la place de l’Etoile.

  • La Gendarmerie nationale appelle les Gilets jaunes à se «dissocier» des casseurs, annonçant qu’elle avait détecté la présence dans la capitale d’«individus radicaux, violents, équipés et masqués [qui] tentent de déclencher des incidents en marge des cortèges».

    Gendarmerie nationale

    @Gendarmerie

    A Paris, des individus radicaux, violents, équipés et masqués tentent de déclencher des incidents en marge des cortèges. Gilets jaunes, dissociez vous des casseurs !

  • La place de l’Etoile, à Paris a été recouverte par une pluie de gaz lacrymogènes, alors que de nombreux affrontements sont en cours entre manifestants et forces de l’ordre dans les avenues alentour.

    Pluie de gaz lacrymogène, place de l’Etoile
  • Des camions de la gendarmerie ont été attaqués sur les Champs-Elysées par des casseurs encagoulés. Une vidéo montre notamment un individu tenter de sortir un gendarme de son véhicule, en vain.

    Vidéo intégrée

    Yahoo Actualités

    @YahooActuFR

    Tensions sur les Champs-Elysées. Des manifestants s’en prennent à un véhicule des forces de l’ordre, contraint de s’éloigner de la zone.

  • Une première barricade en feu, fabriquée à l’aide de matériel urbain, a été aperçue aux abords de l’Arc de Triomphe, à Paris.

    D Anthony@AnthonyDepe

    Première barricade enflammée près des Champs-Élysées.

    Vidéo intégrée

    Cerveaux non disponibles@CerveauxNon

    Première barricade en feu aux alentours des champs.

    Une autre barricade a été photographiée, avenue de la Grande armée.

    Gilles Klein@GillesKLEIN

    Av Grande Armée 11.24 h

    Voir les autres Tweets de Gilles Klein
  • La tension est montée d’un cran alors que les forces de l’ordre ont procédé à des tirs de gaz lacrymogènes dans la rue du Faubourg Saint-Honoré.

    Vidéo intégrée

    Clément Lanot

    @ClementLanot

    RIS – Tensions en cours. Gaz lacrymogène utilisé.

  • Des détonations retentissent aux abords de l’Arc de Triomphe, alors que plusieurs centaines de Gilets jaunes venus des Champs-Elysées arrivent sur la place de l’Etoile.

    Vidéo intégrée

    Rémy Bournoville@remybournoville

    10:15 Les viennent de quitter les pour envahir la place de l’étoile

  • «Emmanuel Macron on vient te chercher chez toi» entonnent des Gilets jaunes présents sur le parvis de la gare Saint-Lazare, dans le VIIIe arrondissement de la capitale.

    Vidéo intégrée

    Gilets Jaunes Paris #Acte18 #Le16TousAParis@GiletsJaunesGo

    – Gare Saint-Lazare
    Entre 250 et 300 Gilets jaunes partiront d’ici quelques minutes du parvis de la gare .

    Postée quelques minutes plus tard, une autre vidéo montre que ces manifestants semblent se diriger vers les Champs-Elysées.

    Vidéo intégrée

    Cerveaux non disponibles@CerveauxNon

    Plus de 1000 sont partis de Saint Lazare, en direction des champs.

  • Des images publiées par l’agence Line Press sur Twitter montrent qu’un important dispositif de gendarmerie a d’ores et déjà contenu des manifestants sur les Champs-Elysées.

    Vidéo intégrée

    LINE PRESS@LinePress

    début de l’ des déjà quelques incidents sur les

  • Plusieurs centaines de Gilets jaunes sont actuellement rassemblés sur les Champs-Elysées. Face à eux, le dispositif des forces de l’ordre est opérationnel. «Canon à eau avancé mais pas utilisé», précise le journaliste Clément Lanot.

    Vidéo intégrée

    Clément Lanot

    @ClementLanot

    PARIS – Les sont déjà sur les : quelques tensions, les gendarmes font barrages. Canon à eau avancé mais pas utilisé.

  • La RATP a dressé une liste des stations parisiennes de transports en commun fermées pour la journée, précisant par ailleurs quelles lignes de bus seraient impactées.

    Gilets Jaunes Paris #Acte18 #Le16TousAParis@GiletsJaunesGo

    Attention !!!

    En raison de l’Acte 18 des , plusieurs stations du métro seront fermées dès 9h00 ce samedi.
    Prévoyez vos déplacements !
    À demain !  

  • En amont du 18e acte de la mobilisation des Gilets jaunes, la Préfecture de police a publié un communiqué de presse annonçant un périmètre d’interdiction des rassemblements et manifestations, ainsi que les restrictions imposées à la circulation pour la journée dans la capitale.

    Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

    Préfecture de police

    @prefpolice

    | Demain samedi 16 mars, à l’occasion de plusieurs événements de voie publique à Paris, des restrictions de circulation seront mises en place. Consultez le communiqué de presse pour davantage de précisions. http://bit.ly/2T8OQZw 

    91 personnes parlent à ce sujet

«Tous à Paris pour l’acte 18» : tel est le mot d’ordre lancé par des Gilets jaunes pour la mobilisation de ce 16 mars qu’ils veulent décisive. Des figures du mouvement comme Eric Drouet, Maxime Nicolle et Priscilla Ludosky ont fait des appels plus déterminés que jamais. «J’espère que ce sera un jour unique en France», a fait savoir Eric Drouet dans une vidéo sur YouTube, diffusée le 15 mars. Il a en outre annoncé qu’après cette journée, il ne manifestera plus et passera à de «vraies actions», évoquant l’idée de «blocages».

Vidéo intégrée

Thomas Liabot

@ThomasLiabot

Eric Drouet sur l’acte 18 des Gilets jaunes : « Après cette journée, en tout cas pour moi, ça sera fini les manifestations […] Marcher, on a prouvé que ça fonctionnait pas ».

«Nous lançons un ultimatum au président Macron et au gouvernement, nous voulons que nos revendications soient respectées, nous appelons toute la France à monter sur Paris», détaille la page Facebook de l’événement «Acte 18 – Ultimatum – La France entière à Paris». «On a tous les éléments pour faire une belle journée», a-t-il poursuivi, annonçant par la même occasion comment il envisageait de faire évoluer sa contribution au mouvement : «Il faudra proposer des blocages. Marcher, on a prouvé qu’on savait le faire […] On a prouvé qu’on était pas entendu avec ces marches […] La seule chose à faire, [ce sont] les blocages de l’économie» a-t-il estimé.

Plusieurs pages Facebook ont été ouvertes pour organiser l’hébergement ou le déplacement en covoiturage depuis la province. En outre, pour faire converger les luttes, des représentants des Gilets jaunes dont Priscillia Ludosky, de la Marche des Solidarités (contre les violences policières) et de la Marche du Siècle (pour le climat) ont annoncé que leurs cortèges convergeraient le 16 mars à Paris.

Lire aussi : Gilets jaunes : pour l’acte 18, des figures du mouvement déterminées à être plus radicales

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire