Communiqué du collectif Oldartu suite à l’arrestation de Ian B.

Anti-riot police officers detain a man who was protesting against President Abdelaziz Bouteflika's plan to extend his 20-year rule by seeking a fifth term in April elections in Algiers, Algeria, March 1, 2019. REUTERS/Zohra Bensemra

Dimanche dernier, nous recevions Ian B., membre du collectif Désarmons-les ! dans le cadre d’une conférence sur les armements du maintien de l’ordre et les blessures de guerre.

Nous avons appris avec rage qu’il avait été placé en garde à vue pour port d’arme prohibée -il s’agit en l’occurence de munitions vides qui illustraient son exposé.

Nous dénonçons avec force cette interpellation abusive, dont le but nous semble évidement l’intimidation et la répression d’un collectif qui dénonce sans relâche les violences, mutilations et meurtres commis par les forces de l’ordre françaises ces dernières années, sur des civils, qu’ils soient issus des quartiers populaires ou des gilets jaunes.

Nous adressons au Collectif désarmons-les toute notre solidarité et notre soutien. Cette arrestation est dans la lignée du virage autoritaire exercé par le gouvernement Macron ces derniers mois -virage bien entamé par les gouvernements précédents.

Oldartu appelle à un rassemblement à 18h30 au rond-point St Léon en solidarité avec Ian B. et le collectif Désarmons-les ! ainsi que pour dénoncer les arrestations et la répression toujours plus grande exercée par l’Etat français.

Soyons nombreuses et nombreux pour défendre nos libertés !

Le collectif Oldartu.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire