Echange avec Farid, le frère de Wissam

· 9 septembre 

Echange avec Farid, le frère de Wissam, tué en 2012 au cours d’une interpellation policière.

« …Je me sens moi même gilet jaune. On reproche aux gilets jaunes certaines choses, comme ne pas avoir de leader, de ne pas avoir condamné la violence, et d’avoir de ce fait fait mourir le mouvement.Je me sens proche de la manière dont les gilets jaunes conçoivent la lutte. Il n’est pas possible de négocier avec son ennemi, car sinon ils vous donnent une victoire qui est en réalité une défaite.

La victoire est dans le fait que les gens se transforment dans la lutte, et imposent progressivement un nouveau monde, plus juste.

Par capillarité tout cela va éclore, et on obtiendra ce à quoi on aspire.

Notre ennemi pense avant tout « efficacité », et selon moi, l’erreur que nous commettons souvent est de penser en terme de nombre, en se disant que nous devons être nombreux avant tout.

Alors qu’en réalité, il faut être vrai, juste, et cohérent avec nos valeurs, pas forcément nombreux… »

https://www.lautrequotidien.fr/articles/unejournee07-lh3f7?fbclid=IwAR2kmQojnexdGkOaq00VNfsFot3I-sVpp767etcxt6ZcJe-gg1p2oyuhEUo

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire