Macron et la retraite à 64 ans : la tentation du dernier grand coup avant 2022 ? par aplutsoc

Nouvel article sur Arguments pour la lutte sociale

Macron, devant l’impasse, veut sortir de la paralysie en frappant. La meilleure défensive de notre classe, c’est la préparation de l’offensive : d’où cette proposition.

Projet de motion de mise en alerte des organisations du mouvement ouvrier

Contexte

Dominique Seux, le lundi 28 juin 2021, lors de sa chronique matinale sur France Inter a lâché un scoop sur l’intention prêtée à Macron de frapper un grand coup avant la présidentielle avec le passage rapide de l’âge de départ à la retraite à 64 ans. Que ce journaliste économique, libéral acharné, fasse des gorges chaudes d’une telle mesure, ne nous étonne pas outre mesure car il est payé pour vendre la propagande ultra-libérale sur les antennes. Mais nous, salariés, nous n’avons que nos salaires ou nos pensions pour vivre.

Délibération

L’instance soussignée [syndicat, comité, association, AG…] réunie le [date du jour] a délibéré de cette information :

⇒ elle rappelle que les salariés avec leurs syndicats ont lutté massivement et énergiquement à partir du 5 décembre 2019 pour le retrait de la réforme par points car celle-ci poursuivait l’œuvre de dégradation de nos pensions entamée depuis 1993 par les mesures Balladur (passage de 37,5 annuités à 40 puis 41, 42, 43 annuités ; introduction de la décote ; recul de l’âge de départ de 60 ans à 62 ans ; remise en cause du calcul sur les 10 meilleures années à 25 ! Destruction de la notion de départ anticipé pour les salariés exposés aux risques de pénibilité, insalubrité, travail posté, en équipes, travail de nuit, etc … )

⇒ elle souligne que ce président et ce gouvernement ont montré qu’ils gouvernaient uniquement en faveur des riches et des patrons, ainsi que l’illustre la calamiteuse gestion gouvernementale de la crise COVID ;

⇒ elle prend acte de l’illégitimité totale de ce pouvoir au vu des résultats des élections départementales et régionales des 20 et 27 juin 2021 pour entamer la moindre contre-réforme contraire aux intérêts matériels des salariés, des chômeurs, des retraités et des jeunes ;

⇒ elle dénonce en conséquence toute tentative de toucher aux retraites des salariés par une mesure qui n’aboutira qu’à faire baisser encore plus les pensions après une période de mise en chômage des salariés âgés dès 55-60 ans, virés systématiquement par les patrons.

En conséquence, cette assemblée [préciser sa nature] décide de mettre son organisation et ses membres en alerte pour pouvoir entamer une mobilisation immédiate dès confirmation d’une telle hypothèse par le gouvernement.

Macron, tu sers bien les patrons, mais tu ne nous sers à rien : dégage !

Ne touchez pas à nos retraites !

Préparons la grève générale pour faire rendre gorge à Macron et son gouvernement de serviteurs des patrons et des banques !

Il n’y a rien à discuter, rien à négocier face à une telle attaque. Nous demandons aux directions syndicales de rompre tout contact avec le gouvernement sur cette question et de prendre les mesures de mobilisation nationale inter-professionnelle permettant de construire la grève générale.

Projet de motion au format PDF

Sur vos lieux de travail, dans vos syndicats et associations, dans vos AG, faites circuler ce projet, adaptez-le si vous le souhaitez, mais partout ne laissons pas la passivité ni l’espoir d’un éventuel salut par la présidentielle en 2022 nous rendre impotents. Discutons des voies et des moyens de la riposte !

aplutsoc | 28 juin 2021

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire