La tentation mortifère du vote MLP

LR: Election toujours « piège à con » quelque soit le choix du vote

Les anthropologues se pencheront un jour avec perplexité sur la propension des classes dominées – avec leur soi-disant délégués- à participer servilement, des décennies, durant aux formes de représentation élaborées par les dominants pour consacrer inexorablement leur triomphe.

https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2022/03/25/jean-salem-elections-piege-a-cons/

Bien entendu le capitalisme repose sur des rapports de production qui génère un ordre social imposé par mille structures contraignantes qui œuvrent à sa reproduction- comme un ordre naturel des choses – sans jamais être soumises au vote.

Dans l’isoloir, en dehors des liens qui se tissent dans les « mouvements sociaux, – qui unissent – c’est cette vision de la hiérarchie sociale qui s’impose et pousse l’électeur à chercher des boucs émissaires – ce qui divisent – plutôt qu’aller à la racine des problèmes en interrogeant les mécanismes du capitalisme qui structurent toute la société.

Frédéric Lordon l’explique parfaitement: « Il s’agit de dire que l’élection est une fraude ». https://blog.mondediplo.net/fraude-electoralee

Daniel Salomon a écrit : « Ces électrices et électeurs souscrivent à ce jeu pervers qui les invite à se choisir et à cautionner périodiquement, entre deux maux, de nouveaux maîtres qui les exploiteront et les aviliront à l’instar des anciens. Et quels maîtres – Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande et, pour finir, l’inénarrable Macron, l’objet de tous les mépris ! À chaque fois, les votants ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour avoir montré si peu de conscience politique.

Il semble cependant que certains persistent à discerner une solution au sein des institutions dites « démocratiques », comme s’ils se refusaient à voir que le système qu’ils combattent est falsifié dans sa totalité, et qu’il est absurde de continuer à miser sur lui pour quoi que ce soit. Les inégalités sociales sont l’essence du capitalisme ; ce n’est donc pas en s’appuyant sur les organismes étatiques et le système électoral, qui sont les outils du capitalisme, qu’ont les supprimera. »

Cette démonstration renvoie à leurs futilités exotiques toutes ces sentencieuses controverses pour bien choisir les conditions de la soumission et le choix du bulletin dans « l’isoloir ».

Le programme fondamentalement antisocial et ultra- libéral du RN est un détail même s’il trompe encore les nigauds.

Il faut se revendiquer de l’ignorance volontaire pour ne pas comprendre que son programme ultralibéral ne va pas dans notre sens. Une petite vidéo le démontre: Vous avez aimé Macron, vous adorerez Le Pen. Osons Causer.

https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2022/04/21/vous-avez-aime-macron/

Concernant les artisans et les commerçants leur prolétarisation est due selon le RN, aux cotisations sociales sans dire un mot sur l’appauvrissement de leur clients ni sur le lobby de la grande distribution et le contrôle monopolistique de tous les prix des « produits dérivés » par les grands groupes, français compris.

Le RN s’adresse aux paysans, en ne mettant pas en cause le modèle agro-industriel insupportable de tous les points de vue; les exploitants agricoles ont la mortalité par suicide la plus élevée de toutes les catégories sociales, 600 morts par an.

L’ordre nouveau de la police et des capos partout

Contrairement à 2017, aucun syndicat de policiers n’appelle à battre Marine Le Pen dans les urnes. Dans son programme, la candidate d’extrême droite reprend à son compte les exigences d’une profession qui lui est réputée favorable entre 60 et 75 % en comptant les militaires.

Pour un gilet jaune, mettre dans l’urne un bulletin Le Pen c’est légitimer ces policiers qui manifestaient en rigolant une main sur l’œil pour moquer les éborgnés. Atterrant !

On peut se revendiquer d’une autre ignorance cette fois-ci teintée de malhonnêteté pour oser prétendre que le RN en tant qu’organisation, par son histoire, ses dirigeants, son idéologie, n’est plus d’extrême droite, n’est plus ni raciste, ni fasciste. Nous ne parlons pas de ses adhérents ni bien sûr de ses électeurs. Les méfaits de la petite clique mafieuse et corrompue autour de la famille Le Pen sont bien documentés.

Un petit rappel: https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2022/04/21/cest-aussi-eux-les-gars-de-la-marine/

Tous ces nouveaux politologues facebookiens qui par de fumeux calculs font le pari dément du vote Le Pen aurait du,  au moins se pencher sur les livres d’histoire du siècle dernier et se rendre compte de ce qu’était la vie quotidienne des gens au lendemain d’une victoire électorale fasciste.

https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2022/04/21/ouvrir-les-livres-dhistoire/

Le lendemain d’une victoire de MLP comme partout où l’extrême droite a gagné

https://i0.wp.com/backend.streetpress.com/sites/default/files/pierre_-_blood_and_honour.jpeg?ssl=1

Une victoire de l’extrême droite sera d’abord le signe d’une terrible défaite de notre camp social – qui ferait suite à bien d’autres – fondé sur la solidarité et l’émancipation, le contraire d’un encouragement à la mobilisation pour prendre partout ses affaires en mains.

Parler d’un « vote populaire » en parlant de de l’électorat MLP, c’est introduire de la sociologie de comptoir en lieu et place de l’analyse politique. Les courses de chevaux ne sont pas « populaires » parce que le populo joue au tiercé.

Le basculement, comme à chaque victoire de l’extrême droite, de toute une série d’institutions et de formations sociales dans le camp de la collaboration avec les canailles fera aussitôt des ravages sociaux et anti-démocratiques.

Nous assisterons à prise du pouvoir dans les écoles, les commissariats, les tribunaux, les associations de chasseurs, les conseils municipaux et tous les espaces de la vie sociale, de crapules frustré.e.s et revanchard.e.s, ivres de leurs succès, en mode sans limites pour exprimer y compris par la force et la violence, leurs pires délires. Le seul séparatisme qui tue, c’est celui de l’État et ses agents au service des riches.

Une glaciation de toute la société et en particulier les domaines de la culture changera brutalement le bruit de fond des relations sociales, réduites à plus grand chose dans une atmosphère plombée.

Des centaines d’associations de solidarité seront privées de subventions ou dissoutes.

La pègre discriminante, raciste, homophobe va se manifester au grand jour pour désigner des boucs émissaires au nom d’une unité nationale fantasmée et d’une grandeur retrouvée en pourchassant les plus faibles.

On sait bien qui va parader sur le haut du pavé et qui va éviter de sortir, et raser les mûrs.

Cela va devenir « déconseillé » à certaines femmes de pousser la porte d’un commissariat pour déposer une plainte.

Les camps de réfugié.e.s et tous les lieux de rétention dans lesquels les fachos vont faire la loi, vont devenir de véritables enfers.

La justice sera totalement désarmée face à la police dominée par ses courants les plus radicaux et les plus violents, toutes les formes élémentaires de « contrepouvoirs » seront sournoisement éliminées.

Les plaintes contre des agressions à l’encontre de personnes discriminées pour leur race, leur religion, leur identité sexuelle, leur genre, etc. seront encore moins prises en compte.

Ce sont des centaines de lieux alternatifs et associatifs – comme le « café des libertés » qui seront attaqués par des nervis, encouragés et certains de leur impunité.

Ce qui reste de la presse indépendante sera pourchassée et éradiquée, ses journalistes menacés et agressés sans qu’aucune plainte n’aboutisse, de quoi faire taire les autres.

Des milliers de militantes et de militants vont se sentir menacé.e.s, être agressé.e.s et voire pire encore.

Pour une analyse détaillée du programme vu des quartiers populaires

https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2022/04/21/100-elus-et-associatifs-franciliens-appellent-a-voter-macron/

LR

 

close

2 Comments

  1. Si la délégation de pouvoir est une fausse bonne solution, beaucoup de gens se prêtent encore au jeu et en particulier ceux qui soutiennent Mac’ron ne manqueront pas de se rendre aux urnes pour soutenir leur président pour peut-être sept ans et quatorze ans. Qui l’a déjà subi 5 ans a bien du mal à imaginer le subir encore 5, 7 ou 14 ans.
    Mac’ron, c’est l’expression d’un fascisme du 21ième siècle, eugéniste, transhumaniste. Que faire donc face à ce nouveau mal qui a déjà passé commande de 12 millions d’injections pédiatriques ?! Et si les gilets jaunes ont été éborgnés par la police, c’est bien le gouvernement Macron qui a armé leur main. N’est-il pas insupportable de voir les crimes de Macron soudain balayés et diminués par cette dite gauche qui s’est si vite ralliée à la droite extrême que représente Macron. Plutôt que de s’entendre dicter ce qu’il est juste de faire ou de ne pas faire, ne serait-il pas plus humain et empathique de dire…que chacun agisse en son âme et conscience.

Répondre à Nayha Annuler la réponse.