PE Geoffroy à propos du RIC

Chères toutes et tous,
Comme ça commence à me gonfler sévèrement d’entendre des arguments anti-RIC à la télé ou sur internet (parfois dans le quotidien) qui sont des non-arguments (souvent servis par des bourgeois qui flippent pour leur petit pouvoir, comme les élus LR-LREM en commission parlementaire, ou comme Dominique Schnapper hier soir à la télé – des gens qui n’ont apparemment pas pris les deux minutes permettant de comprendre la proposition du RIC, ou qui sont tout simplement de très mauvaise foi), j’avais envie de compiler quelques réponses types à ces non-arguments.
PAR EXEMPLE :

– “Le RIC c’est de la démocratie directe, et on sait que toutes les expériences de démocratie directe ont conduit au plus grand désordre”.
-> FAUX : il y a des tas d’expérience de démocratie directe qui ont été très intéressantes, productrices d’innovations et même durables. Par exemple, la démocratie athénienne (entre le 7ème et le 3ème siècle avant JC) a très bien fonctionné. Par exemple, les procédures de démocratie directe dans les entreprises coopératives depuis bientôt deux cents ans. Par exemple les expériences de tirage au sort (un peu partout en Europe, mais encore en France avec les jurys populaires)…

– “La démocratie directe ça consiste à se passer de représentants”.
-> FAUX. D’abord, il n’y a jamais eu de système de démocratie directe sans représentants (ni à Athènes, ni dans les coopératives, ni pendant la Commune de Paris, ni dans les communes médiévales,…). Et ensuite, si le RIC est proposé avec une mesure révocatoire, c’est justement parce qu’on considère qu’il faut toujours des représentants, mais avec une régulation de leur activité pour éviter dérives, corruptions et autres. DE LA MEME MANIERE que le patronat aime à ce qu’il y ait de la régulation sur le salariat, histoire de pouvoir virer un salarié qui n’en fout pas une.

– “Le mandat impératif, c’est une manière d’empêcher les représentants d’avoir leurs propres opinions, et c’est le début du totalitarisme”.
-> BEN NON. En l’occurrence, dans une démocratie plus démocratique que la nôtre (malgré ses défauts) comme la démocratie américaine, il existe des possibilités de révoquer des élus (y compris le président, avec la procédure d’impeachment).

– “Et vous croyez vraiment qu’avec le RIC, l’IVG, l’abolition de la peine de mort et le mariage pour tous seraient passés ?”
-> BEN OUI. Enfin en tout cas SANS DOUTE. Pourquoi ? Parce que ce sont des lois qui ont été fabriquées par le Parlement. Le RIC n’a pas pour but de remplacer le Parlement mais de permettre aux citoyens d’apporter un complément législatif au Parlement. Si le RIC avait existé au moment de la loi Badinter sur la peine de mort, ben… ça n’aurait rien changé : le Parlement aurait voté la loi. Voire la proposition de loi aurait pu être faite bien plus tôt par les citoyens.

A toutes fins utiles…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire