les “quartiers” nous avez pourtant prévenus……

Cela fait 50 ans que les quartiers sont utilisés par les puissants comme bouc émissaire laboratoire de tout ce qui déraillent dans la société que les puissant exploitent et pressure. Les quartiers sont pensés pour parquer les gens, les pressurer et voir commet ceux-ci réagissent à la violence institutionnelles voulues et organisées méthodiquement par l’Etat. Les ‘quartiers’ Terrain de jeux préféré des chiens de guerre, nous avons détournées les yeux, pendant que les bleus se faisaient la main.

Nous avons cru les meRdias qui nous parlait de racailles et de nettoyage au Karcher. Mais comme les Le Pen cela arrangeait bien leurs affaire créer de la peur d’un coté pour faire diversion sur leurs magouilles et spolier les richesses que nous produisons à la sueur de nos fronts. Mais maintenant les meRdias nous les connaissons. Nos yeux sont ouverts leurs patrons nous les connaisons c’est aussi eux qui financent les campagnes…..

Il faut les empêcher de faire perdurer cette misère, les moyens nous les connaissons (la pression économique), les jaunes les ont mis en évidence ces dernières semaines. Non la France n’est pas pauvre!!! Oui la France à le moyen de s’occuper de citoyens pour que tous vivent dignement sans alloc mais avec des salaires juste mais ce n’est pas le choix des puissants. Les puissants ont préférés créer des diversions afin d’attiser nos peurs et nous garder sous leur contrôle. Ce contrôle qui leur permet de nous faire accepter des salaires de misère, des loyer exorbitants, des produits du bout du monde vendus une fortune

Tout cela les “quartier” le subissent depuis des années dans une totale indifférence. Cela ne nous concerne pas trop heureux de ne vivre pas là bas. Trop heureux d’avoir un bus, un médecin, une école au coin de la rue. Trop Heureux d’arriver à la fin du mois ric rac mais d’y arriver quand même. Mais voilà les “quartiers” ont créés une formes de solidarité en dehors de cette société qu’ils honnissent tout comme nous maintenant. Alors certes cela fait 30, 40 ou 50 ans qu’ils subissent la violence institutionnelle, alors l’explosion est plus forte, plus spectaculaire, plus violente.

Mais les revendications sont les même que les “jaunes” le droit à une vie décente, le droit à une part du gateau. Les 99% c’est nous!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire