LEUR POLITIQUE, C’EST DU FLAN – Vers la 32ème mobilisation aux Urgences de Sisteron

From: CGT USD SANTE 04

Sent: Thursday, January 30, 2020 1:35 PM
To: undisclosed-recipients:

Subject: LEUR POLITIQUE, C’EST DU FLAN – Vers la 32ème mobilisation aux Urgences de Sisteron

Bonjour,

Merci à toutes celles et à tous ceux qui se sont mobilisés lundi soir pour cette 31ème mobilisation consécutive !
Nous étions encore environ 150 pour une très belle mobilisation dynamique et lumineuse !

Il a été rappelé que le ministère de la santé et les ARS ferment un peu partout des lits, des services et des hôpitaux de proximité.
Et que la vraie médecine, ce n’est pas que le technique. C’est le physique, le psychologique et le social. La vraie médecine, ce n’est pas quand on laisse le marché s’autoréguler car alors dans ce cas on court à la catastrophe.

Ils concentrent l’activité dans un nombre de sites limités, en désertifiant les territoires ruraux… Et en accentuant la charge de travail, et plus globalement les mauvaises conditions de travail… dans les grands sites, en nous gérant à coup de pourcentages. Alors ils vont peut être nous parler de 6% de burn out, de 7% d’erreurs etc… mais quand on est mort, on n’est par mort à 2% ou à 3%… on est mort à 100% !

Le bon travail, de qualité, en prenant le temps de discuter avec le patient, ce n’est pas dans des usines à soins, c’est dans les petits services qu’on a la possibilité de le réaliser. Des hôpitaux à taille humaine comme c’est le cas à Sisteron.

Les gens qui gèrent le pays ne voient que par la rationalité et par les métropoles. Et d’ailleurs, pour les élections municipales du mois de mars, le ministre de l’intérieur a frappé fort en retenant un seuil de 9000 habitants qui vise à exclure les petites communes du décompte des voix aux prochaines élections municipales.

Il exclu pas moins de 52% de la population, et rien de moins que 96 % des communes de France ! Dans quelle autre démocratie accepterait-on une telle manipulation ? Evidement aucune !

Et cette question des seuils et des petites communes est très révélatrice de la façon dont ce gouvernement s’arrange avec la vérité et comme il considère le peuple.

Qu’est-ce qu’ils proposent dans les petites villes : pas de médecins généralistes, pas de maternités, pas de services d’urgences. Il faut aller dans les grandes villes pour se faire soigner. Mais on n’a même plus de train pour nous y amener, ils ont fermé les gares !

Donc, ils démolissent les services publics, l’aménagement du territoire, la démocratie locale… Puis, ils ne prennent pas en compte les votes des petites communes lors des municipales ! C’est le double effet Kiss Cool !

De plus en plus de citoyens, et on le ressent dans les échanges à Sisteron, se rendent compte qu’il y a un problème de répartition des richesses qui est de plus en plus important. Et quand la chaine de TV nous a interrogés sur la question des impôts et des services publics, on leur a dit : “Que les plus riches paient leurs impôts… cela fera plus d’argent pour les services publics ! Les inégalités augmentent d’année en année, et on demande aux plus pauvres de faire de plus en plus d’effort pour que les plus riches deviennent de plus en plus riches, c’est totalement inacceptable !”

Dans ce contexte de plus en plus sombre, Macron, Castaner, Buzyn et leurs alliés tentent de nous imposer à longueur de journée, par la propagande et la répression l’adage : “Subis et tais-toi !”. Nous, à Sisteron, on leur oppose l’adage suivant : “On en a marre de subir et on va l’ouvrir de plus en plus !”. Et c’est pourquoi notre détermination est très forte !

Lundi prochain, le thème de la mobilisation sera : “Leur politique, c’est du flan !”
Et tout ce qu’on nous raconte depuis 7 mois c’est du flan également !

Un élément générique, donnant un semblant de solidité à l’extérieur, mais très mou à l’intérieur, et où tout s’écrouler à chaque instant !

Derrière l’apparence agréable ou derrière l’onctuosité de surface, se cache souvent une pâte visqueuse qui nous laisse souvent sur notre fin !

Cela fait 7 mois qu’on nous en sert dans les discours, aujourd’hui on a décidé de leur rendre hommage… à notre façon !

Alors lundi 3 février, nous apporterons un flan le plus grand que nous pourrons faire, et nous en mangerons sans modération… mais en toute connaissance de cause cette fois-ci !

On est sur le bon chemin ! Alors on continue !
Et On lâche rien !

Pour la CGT,
Cédric Volait

>> Ci-joint le tract appelant à la mobilisation du lundi 3 février 2020.

>> Ci-joint l’article du journal “La Provence” du 25 janvier.

>> Ci-joint l’article du journal “La Provence” du 28 janvier.

>> Ci-joint l’article du journal “Le Dauphiné” du 29 janvier.

> Pour visionner la vidéo de la très belle mobilisation de lundi et appelant également à la prochaine, cliquer sur ce lien :
https://youtu.be/T8VsyDBLbhI

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire