Coronavirus : comment a évolué la pandémie depuis deux mois dans les Alpes-de-Haute-Provence

Elle était tant redoutée. La vague de contamination n’a pas eu lieu alors que les cas positifs continuent d’augmenter

Par Jérémy Michaudet

Un tri préhospitalier est assuré par des médecins, infirmiers et sapeurs-pompiers devant l’entrée des Urgences à Digne-les-Bains.PHOTO J.M.

Depuis le début de la pandémie, les hôpitaux de Digne-les-Bains et de Manosque arrivent à faire face aux hospitalisations. Selon les chiffres de Santé publique France, le pic d’hospitalisation (16 nouvelles en une journée) a été observé le 2 avril dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ce jour-là, 22 personnes étaient hospitalisées. Pour autant, la courbe des nouvelles hospitalisations ne montre pas de hausse progressive avant ce pic, ni même après. Excepté le 2 avril, le nombre de nouvelles hospitalisations, par jour, n’a jamais dépassé la barre des 10 malades.

Les cas positifs continuent d’augmenter

Autre constat, quasiment aucune commune du département n’est épargnée. Depuis le début de la pandémie, 202 personnes ont été testées positives. Le virus continue d’ailleurs de circuler dans le département mais dans une moindre mesure actuellement : +23 cas ces sept derniers jours, contre +39 cas lors du pic d’hospitalisation, (semaine entre le 5 et le 12 avril). Ces chiffres ne tiennent pas compte des dépistages réalisés par les laboratoires privés et les médecins libéraux car les autorités ne disposent toujours pas de chiffres les concernant.

Autre hausse : le nombre total de cas dépistés (1 400 personnes) aux centres hospitaliers de Digne-les-Bains et Manosque. Là encore, il s’agit de données partielles car les autorités ne disposent pas du nombre de dépistage réalisé par les laboratoires privés.

Au plus fort de la crise sanitaire, le département disposait de 54 lits (dont 19 de réanimation) sur les deux hôpitaux de Digne-les-Bains et de Manosque. Actuellement 34 lits (dont 8 de réanimation) sont consacrés à la pandémie. “Cela montre en effet qu’il y a moins de prise en charge de patients malades du Covid-19 à hospitaliser”, confirme Christophe Crouzevialle, directeur délégué du centre hospitalier de Digne-les-Bains.

Pas de hausse de la mortalité

Le département compte 14 décès depuis les premiers cas de Covid-19 révélé le 9 mars dernier dans les hôpitaux des Alpes-de-Haute-Provence ; dont 5 relevés à l’Ehpad de Banon.

Néanmoins, les données de l’Insee démontrent qu’il n’y a pas eu de surmortalité (en lien avec le Covid-19) depuis le mois de février par rapport à l’an dernier. Ainsi, la comparaison entre les périodes des 1er mars au 13 avril 2020 et 2019 indique une baisse de la mortalité de 7,8 %. “C’est difficile de bien tout comprendre mais on peut imaginer qu’il y a moins de morts toute cause confondue grâce, notamment, au confinement : moins de morts sur la route et il y a eu possiblement un impact sur l’épidémie de grippe”, avance le Dr Thiberville.

Actuellement, 26 personnes atteintes du Covid-19 sont hospitalisées dans le département, dont une seule personne en réanimation à Digne-les-Bains. Par ailleurs, 169 personnes contaminées ont pu sortir de l’hôpital pour une prise en charge à domicile. Pour l’heure, les autorités sanitaires ne disposent pas de chiffre concernant les guérisons. Reste que 98% des gens qui sont atteints du Covid-19 guérissent après avoir contracté la maladie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire