Covid-19 en France : les dernières statistiques au 30 avril 2020

Benoit Deshayes

Nombre de cas de Covid-19 et nombre de morts en France (cumul)

Voici les dernières données officielles disponibles sur le Covid-19 en France selon les bilans quotidiens de Santé publique France et du ministère de la Santé, basés sur les données hospitalières et les remontées des établissements médico-sociaux, dont les Ehpad. Les autorités reconnaissent que ces chiffres sont incomplets, les tests de dépistage n’étant pas systématiques. Dans les Ehpad et EMS, Santé publique France livre habituellement un nombre de cas de coronavirus global qui se compose de cas “confirmés”, déjà inclus dans le total des cas, et de cas “probables”, correspondant à des résidents présentant les symptômes du coronavirus mais non-testés. De nombreuses autres précisions sont nécessaires pour bien appréhender ces chiffres. Elles sont détaillées sous le tableau :

NB : le nombre de cas recensés par tests PCR, communiqué par Santé publique France ce mercredi 29 avril, était inférieur à celui du mardi 28 avril (1417 cas de moins que les 129 859 communiqués mardi sur ce décompte officiel). Les autorités indiquaient pourtant que le cumul progressait de 1607 cas supplémentaires sur cette autre page de Santé publique France. Contactée à ce sujet, la Direction générale de la Santé nous indique que cette baisse est liée à un “ajustement méthodologique”. Il ne s’agit pas d’une erreur dans la remontée des données, mais bien d’une révision technique dans la méthode de cumul des cas.

Nombre de nouveaux cas de Covid-19 et de nouveaux décès

Voici le nombre de cas de Covid-19, de décès, hospitalisations, de réanimations et de guérisons observés en plus ou en moins par rapport au bilan de la veille. Dernières données disponibles en France selon les bilans quotidiens de Santé publique France et du ministère de la Santé :

Courbes de progression du Covid-19 en France

Le gouvernement, au travers de son agence Santé publique France, suit l’évolution du coronavirus dans le pays avec des rapports quotidiens, diffusés sur le site Internet “Info coronavirus“. A partir de ces données, nous avons élaboré plusieurs courbes qui permettent d’observer l’évolution du virus selon le nombre d’hospitalisations, le nombre de patients en réanimation, le nombre de décès en milieu hospitalier et le nombre de retours à domiciles, assimilés à des guérisons. Pour chaque graphique, la courbe représente le cumul (ex : total des hospitalisations) tandis que les barres correspondent aux données quotidiennes (nouvelles hospitalisations chaque jour) :

 
Si vous ne voyez pas l’infographie, cliquez ici

Carte du nombre d’hospitalisations pour Covid-19 (par département)

Une carte de l’épidémie de coronavirus en France, mise à jour en temps réel, est établie par la société Esri France, à partir des dernières données disponibles de Santé publique France sur la propagation du virus. Y figure le nombre d’hospitalisations par département pour cause de Covid-19. Sur cette infographie figurent également les cas en réanimation, les décès mais aussi les retours au domicile :

Courbes de progression du Covid-19 par pays

De nombreux autres graphiques sont élaborés par les scientifiques et par des revues reconnues pour tenter d’observer le plus finement possible la trajectoire de l’épidémie et pour comparer l’évolution du Covid-19 en France avec celle de différents pays touchés. Parmi ces courbes, celles élaborées à partir des données de l’Université John Hopkins aux Etats-Unis, sont les plus complètes. Ces données sont notamment reproduites par le Financial Times, Google Studio et bien d’autres avec des mises à jour au quotidien. Nous nous basons depuis la mi-avril sur les données et graphiques présentés par le site Our World in Data, projet conjoint de chercheurs à l’Université d’Oxford et de l’ONG Global Change Data Lab.

L’intérêt de ces courbes est qu’elles tiennent compte du décalage dans l’émergence de l’épidémie d’un pays à l’autre. Selon les graphiques, le décompte débute à partir du premier cas ou du 100e cas détecté sur le territoire, ou encore, pour les décès, du jour à partir duquel 5 morts ont été recensés dans le pays (jour 0 en abscisses). Des courbes et cartes présentent aussi le nombre de cas et de décès ramenés à la population, soit pour 1 million d’habitants.

Courbes du nombre de cas de coronavirus par pays :

Courbe du nombre de cas de coronavirus par million :

Courbes du nombre de décès de coronavirus par pays :

Carte du nombre de décès de coronavirus par million :

Age des cas confirmés de Covid-19, des cas en réanimation et des patients décédés

Ce graphique de Statista dévoile la distribution des personnes infectées par le coronavirus COVID-19 et admises en réanimation en France au 31 mars 2020, selon la tranche d’âge. On observe ainsi que 35 % des personnes ayant contracté le coronavirus SARS-CoV-2 étant admises en réanimation avaient entre 65 et 74 ans. Dans les derniers bilans, 60% des cas graves concernaient des malades de moins de 60 ans, souligne néanmoins Jérôme Salomon. “Plus on est âgé, plus on est fragile, plus on est exposé à des formes graves mais cela peut aussi arriver à des personnes relativement jeunes qui n’ont pas de pathologies chroniques”, a confirmé le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Statistique: Distribution des personnes infectées par le coronavirus COVID-19 et admises en réanimation en France au 31 mars 2020, selon la tranche d'âge | Statista
Trouver plus de statistiques sur Statista

Sexe des patients décédés à cause du coronavirus

L’âge donc, mais aussi l’obésité, le tabagisme et les antécédents cardiovasculaires seraient des facteurs aggravants en cas de contamination par le coronavirus. Mais le groupe sanguin et le sexe apparaissent aussi comme des critères déterminants dans l’apparition de formes graves de la maladie. Statistiquement, environ 6 hommes pour 4 femmes sont hospitalisés en réanimation. Selon les données statistiques des agences nationales de santé, reprises par le Global Health 50/50 et mises en graphique par Statista le 16 avril, les hommes meurent plus du Covid-19 que les femmes. Les femmes s’en sortiraient en effet mieux que les hommes, malgré le fait qu’ils aient été contaminés à part à peu près égale.

Infographie: Hommes et femmes, inégaux face au coronavirus | StatistaVous trouverez plus d’infographie sur Statista

Les explications de ce phénomène restent difficiles à déterminer. Ces différences liées au sexe ont déjà été observées lors d’épidémies liées à des virus semblables comme le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV. Une hypothèse génétique est mise en avant : chez la femme, la présence de deux chromosomes X, qui portent les gènes de l’immunité, peut entraîner une réponse immunologique différente par rapport aux hommes, qui ne portent qu’un seul chromosome X. Il existerait également un lien entre les maladies pulmonaires chroniques dues au tabagisme, qui jouent sans doute un rôle dans la morbidité et la mortalité de l’épidémie de coronavirus. Les hommes fumant plus que les femmes dans la plupart des pays, ce fait pourrait donc être une autre explication pour cette disparité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire