Prises de paroles ce samedi 23 mai place du Bourguet à 14 h, à moins de dix

Lors du rassemblement qui s’est tenu le lundi 18 mai devant les urgences de l’hôpital de Sisteron, quelques jeunes ont fait part de leur volonté de s’adresser à la population de Forcalquier ce samedi 23 mai place du Bourguet à 14 h.
Il leur a été répondu que toute manifestation et rassemblement de plus de 10 personnes étaient interdits et qu’il s’agissait de respecter strictement les injonctions du Préfet du 04 reproduites ci-dessous.
En fait, il est prévu qu’un petit groupe de moins de dix personnes intervienne sur des places publiques à la façon des porteurs de paroles : https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2020/05/20/porteur-de-paroles/
Il est clair que les dispositions d’interdictions de toute manifestation et rassemblement au motif des risques sanitaires est une mascarade quand on voit partout des voies piétonnes bondées et des concentrations humaines pathogènes dans certaines entreprises et transports.
Cette intervention citoyenne pour défendre nos droits constitutionnels de liberté d’expression est la bienvenue. Nous sommes clairement confrontés à un régime conscient de son rejet massif par la population qui cherche à faire taire toutes formes de contestations et même toutes critiques démocratiques. Les réseaux sociaux ont parfaitement documentée des interventions des forces de l’ordre illégales, verbalisant des personnes dans des groupes de moins de dix personnes, avec parfois le recours à des violences policières. https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2020/05/19/gilets-jaunes-le-droit-de-manifester-toujours-confine-mais-des-rassemblements-dans-plusieurs-villes/
C’est la raison pour laquelle des militantEs, habituéEs de ce type de situation leur ont promis de venir les assister en tant que témoins citoyens, dans le strict respect des réglementations en vigueur, c’est-à-dire moins de dix personnes.
Pour les pancartes on peut s’inspirer, du travail de Talbuche : https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2020/05/18/talbuche-de-marseille-se-lache/
On peut rappeler qu’écrire une banderole où il est inscrit : « macronvirus à quand la fin ? » est légal.

Préfet des Alpes de Haute Provence

le 18 mai à 13:12 · 

Olivier JACOB, Préfet des Alpes de Haute Provence

,rappelle que les manifestations non déclarées ou les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits et peuvent être sanctionnés :

– les organisateurs de manifestations non déclarées sont passibles de 6 mois de prison et 7 500 € d’amende ;

– les participants encourent une contravention de 135€.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le communiqué de presse ici

https://bit.ly/PREF04_3g1wLsM

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire