Bar fermé à Sigonce pour cause de Covid – lettre aux Sigonçois et aux autres….

le 17/10/2020
Salut !
Pour rester calmes et tranquilles à Sigonce même avec le bar fermé jusqu’à nouvel ordre…
Petite anecdote de cette semaine: Dans une école primaire du 13, un enseignant est malade du Covid, aussitôt l’inspecteur informé  enjoint les autres enseignants, les fameux “cas contacts” à se faire tester … Jusqu’à l’arrivée d’un contre-ordre en provenance de la sécu car s’agissant d’enseignants, pas de tests systématiques…
Trop peur de devoir fermer des classes et empêcher des parents d’aller au boulot… Et une classe, une école reste ouverte avec un cas COVID !
On oublie dans ce cas précis, les précautions sanitaires au profit d’une politique économique qui a peu à voir avec la santé publique. Le très grand “n’importe quoi” continue donc …
Mais je ne viens pas sur le sujet de la gestion calamiteuse par certains gouvernements de la crise sanitaire que seule l’ignorance volontaire permet d’éluder, mais sur les tests PCR qui nous préoccupent ici et maintenant..
Deux analyses mais “pas vues à la télé”:
Le professeur Perronne dénonce le “commerce” des tests. Un éminent spécialiste belge en épidémiologie a rédigé cette mise au point que personne n’a osé contester jusqu’alors.
Un résumé :”Pour être plus clair, la situation et l’utilité de ces tests PCR (qui mesurent la présence des gènes viraux) varient selon que la personne testée a des symptômes ou non. Si cette personne n’a pas de symptômes, un résultat positif ne signifie rien en termes de maladie et rien en termes de contagion.”
Mais la lecture de l’article en entier – lien ci-dessous, compte tenu du climat sigonçois peut être utile! 
Maintenant, chacun fait selon son “opinion” comme on dit…
Mais que celles et ceux qui ne respectent pas les gestes barrières depuis des mois avec force embrassades, parfois forcées, évitent les “réflexions” au moins.
..
Témoignage. ahurissant du professeur Perronne en vidéo:
Professeur Perronne sur les tests PCR à partir de la minute 22’57

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire