COORDINATION DEPARTEMENTALE MARCHE POUR LES LIBERTES

LR: Après 7 lundis de “café des libertés”, une “vraie” manifestation déclarée et autorisée, profitons en, venez nombreuses et nombreux pour lui donner une autre allure, voyante et sonore ….

Appel Unitaire

COORDINATION DEPARTEMENTALE MARCHE POUR LES LIBERTES

Pour ce gouvernement et ses relais sur le terrain,

c’est la casse, encore la casse et toujours la casse.

Pour nous, ce sera la lutte, encore la lutte et toujours la lutte,

POUR NOS LIBERTES !

Après avoir fait travailler les personnels hospitaliers sans moyen de protection pendant des mois au péril de leurs vies faute d’avoir eu une politique cohérente sur les masques puis sur les tests, après avoir fait travailler des personnels hospitaliers positifs au COVID car l’hôpital public est en manque d’effectif depuis des années, honte à ce gouvernement qui ose stigmatiser les personnels des hôpitaux et des EHPAD !

Il y a un an, l’épidémie faisait éclater au grand jour le manque dramatique de lits de réanimation et de soins intensifs. Le gouvernement, et ses bras armés sur le terrain que sont les ARS (Agence Régionale de Santé), non seulement n’ont pas créé de lits supplémentaires mais ils en ont supprimé près de 3.000 dans l’hôpital public depuis le début de l’épidémie en mars 2020. Et ce gouvernement entend continuer. Sa volonté est de poursuivre coûte que coûte sa politique de destruction et de démantèlement de tout le système hospitalier grâce aux GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) en accélérant les processus de fusion / absorption entre hôpitaux et EHPAD.

Dans notre département, nous sommes pleinement concernés par cette extrême radicalité comme en témoigne le projet de fusion / absorption entre l’hôpital de Riez et les EHPAD de Puimoisson et de Valensole qui vient d’être annoncé pour le moment oralement à plusieurs représentants du personnel. Après celui de Banon – Forcalquier – Manosque en 2019.

Pour achever le démantèlement de tout notre Secteur Public, comme celui de la Protection Sociale et de l’hôpital public, de l’assurance chômage, du système des retraites, de l’école ou de la fonction publique, de la Poste, des Impôts, d’EDF, …. ils se servent de l’Etat d’urgence sanitaire et de ses nombreuses mesures liberticides. C’est pourquoi, la défense des libertés collectives et individuelles est indissociable de la défense des droits sociaux et des conquêtes sociales. Dans cette période de crise sanitaire, les droits fondamentaux, dont le droit du travail, s’appliquent de manière dérogatoire, mais dans le même temps, les attaques contre les services publics comme les fermetures de lits hospitaliers se mettent en place à plein régime ! Donc, plus les libertés reculent, plus les reculs sociaux s’accélèrent !

Le 20 mars, sera nationalement et départementalement un moment décisif de mobilisation pour faire sauter le verrou de ” l’état d’urgence sanitaire” et des lois et décrets liberticides qu’il vertèbre !

Sans la liberté d’action et l’indépendance reconnues en 1884 aux syndicats, en 1901 aux associations, il deviendrait très difficile de défendre les conquis des luttes historiques et mener les combats pour en obtenir de nouveaux.

C’est pourquoi, toutes les organisations présentes lors de la réunion du 4 mars 2021 appellent à se mobiliser le plus massivement possible le samedi 20 mars à 14h30 à Forcalquier (place de Mairie) pour exiger:

– l’abrogation de l’Etat d’urgence, le retrait des projets de loi sur la sécurité globale et de loi “contre le séparatisme” ainsi que l’abandon des lois, ordonnances, décrets liberticides dont ceux du 2 décembre 2020 de fichage généralisé des militants.

– le retrait du projet de fusion entre l’hôpital de Riez et les EHPAD de Puimoisson et Valensole qui constitue une provocation inacceptable dans un contexte où il est demandé des efforts immenses aux citoyens comme aux personnels hospitaliers,

– la suppression du GHT 04 et de la fusion des Hôpitaux de Banon, Forcalquier et Manosque,

– la pérennisation des 8 lits provisoires de Réanimation dans l’hôpital de Manosque et leur transformation en Service de Réanimation Polyvalente.

Organisations signataires :

UD CGT 04, CGT Santé et Action Sociale 04, FSU 04, Solidaires 04, France Insoumise 04, PCF 04, NPA 04, POI 04, PRCF 04, Gilets Jaunes 04, La Libre Pensée 04, Comité de Reconquête et de Résistance 04, Collectif “Contre la fusion des Hôpitaux du 04 et en défense des services publics”, Collectif “Pour une Réa à Manosque”, ainsi que les signataires de la Coordination départementale Marche pour les Libertés

Digne-les-Bains, le 10 mars 2021

Covoiturage à partir de Digne les Bains

RDV 13h15 au palais des congrès

Et à Barcelonnette

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire