Appel unitaire inter-groupes Gilets Jaunes – 15/08/2019

Appel unitaire inter-groupes Gilets Jaunes – 15/08/2019
Plusieurs groupes de GJ de l’Hérault estiment que l’heure est plus que jamais à l’unité pour préparer la rentrée.
En effet, Macron le reconnaît lui-même : les causes de la colère n’ont pas disparu. Nous rajoutons : avec la répression que les GJ ont subi, elles n’ont fait que s’accroître. La brutalité policière encouragée et organisée par les sommets de l’état et du gouvernement n’a de comparaison que des pays autoritaires.
Nous l’affirmons solennellement : Macron et Castaner ont du sang sur les mains, et ils devront en rendre compte.
Nous nous engageons à continuer de soutenir tous ceux qui sont frappés par l’appareil policier et judiciaire.
Dans le même temps, non seulement la misère dans les villes et les campagnes n’a pas disparu, mais ce que prépare le gouvernement pour les retraites va l’accroître. Si l’on rajoute la destruction des services et des biens publics, de l’industrie, de l’agriculture, des acquis sociaux, le mépris des lois et de la justice, on a le portrait de la société que veut construire Macron : un système pour l’enrichissement de quelques uns, la décomposition sociale pour le reste.
Le soulèvement des GJ a permis un début de bousculement du pouvoir, qu’aucun dirigeant politique ou syndical n’avait prévu ni souhaité, qui s’est fait sans eux, contre eux. Nous saluons tous ceux qui ont rejoint notre mobilisation et qui ne se sont pas laissés avoir par les sirènes macronistes nous trainant dans la boue par les médias aux ordres. Nous nous déclarons solidaires des personnels des urgences ainsi que des enseignants qui se sont mobilisés, pour ne citer qu’eux.
Aussi, nous affirmons tous ensemble que, si à cette étape nous n’avons pas encore gagné, nous avons ouvert la voie et qu’un acquis est notre unité. En ce sens, nous devons préserver la diversité de notre mouvement, chacun y a sa place, et personne de l’extérieur ne peut venir tenter de nous diviser ou de nous opposer les uns aux autres.
Nous réaffirmons notre mouvement comme a-partisan, sans affiliation ni coloration politique particulière, sans chefs ni leaders, où les choses sont discutées et décidées collectivement, ouvert à tous ceux qui veulent œuvrer à faire aboutir la mobilisation en cours.
A la rentrée, nous repartirons, nous appelons tous les GJ à se remobiliser quelles qu’en soient les formes, à reprendre les ronds-points quand cela se présente, à participer aux manifestations s’il y en a. De même, nous savons que pour faire reculer le gouvernement, en particulier contre sa réforme des retraites dites « à points », nous devrons être des millions dans la rue, et qu’il nous faudra converger avec tous ceux qui n’acceptent pas la politique du gouvernement, afin de bloquer le pays et les faire céder.
Nous décidons de faire connaître cette déclaration en plein mois d’été à tous ceux qui ont été à nos côtés ces derniers mois.
Nous rappelons nos revendications fondamentales et vitales :
– en finir avec ce régime et avec sa classe politique ;
– restaurer la justice sociale et fiscale
– redonner le pouvoir aux citoyens, par le RIC en toutes matières par exemple
– renforcer le pouvoir d’achat : hausse des salaires, des pensions etc…
– un travail pour tous ! …
Tous ensemble, tous unis et tous prêts pour cette rentrée sociale historique.
Faites tourner ce message autour de vous et commencez à rejoindre les groupes GJ proches de chez vous.

Groupes signataires:

Gilets Jaunes Pic Saint-Loup (PSL) – 34
Gilets Jaunes Rond-point Près d’Arènes Montpellier (RPPA) – 34
Convergence 34
Rond-point de Lavérune (dit Paulette) – 34
Les Gilets Jaunes du Sommiérois – 30
Les Gilets Jaunes du Biterrois – 34
Les Gilets Jaunes de Gignac et alentours – 34
les Gilets Jaunes de Claret – 34

Pour les groupes de GJ qui désirent se joindre à l’appel, merci de nous renvoyer par mail, le nom complet du groupe GJ, ainsi qu’un accord pour signature avec le nom d’un responsable pour contrôle… A cette adresse:

gj34mtp@gmail.com

Agnès Bernard (04)
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire