la pollution favorise-t-elle la propagation du coronavirus ?

Pollution aux particules fines

« En hiver, au début du printemps ou en période de canicule estivale, les épisodes de pollution aux particules fines sont très fréquents. En effet, ils dépendent en grande partie de la météo. Ces particules fines qui viennent particulièrement de l’industrie, de la circulation routière et des systèmes de chauffage (bois, fioul) sont dangereuses de par leur petite taille, car elles pénètrent plus facilement et plus en profondeur dans les voies respiratoires.
Lorsque le seuil d’alerte est déclenché, les personnes asthmatiques, les jeunes enfants et les personnes âgées doivent être particulièrement vigilantes et éviter tout effort physique.
Le coronavirus peut-il se diffuser grâce à la pollution atmosphérique ? C’est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l’information, des fake news aux idées reçues.

……………………..

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire