2020 dans l’Hexagone – Les Goguettes (en trio mais à quatre)

23 nov. 2020

https://youtu.be/sAzO4IFa3hE

sur l’air de « Hexagone » de Renaud !
Merci à Gladys Cabalo et à la Lune Rousse, à Manu pour l’appart et à Camille et Arthur pour leur studieuse participation !
Enregistrement et mixage (avec les moyens du bord) : Les Goguettes
Montage : Julia Vander Retrouvez-nous sur scène un jour, on espère !
En tournée dans toute la France déconfinée et à Paris, dates en détail à consulter sur : www.lesgoguettes.fr 2020 dans l’Hexagone :
On s’embrassait au mois d’Janvier
Sans s’préoccuper des distances
Parfois même on allait danser
Ça paraît dingue quand on y pense
Notre principale problématique
T’imagines que c’était alors
Le réchauffement climatique
AH AH AH j’en rigole encore
En Février petit coup d’mou
Y’a le virus chez nos voisins
Mais il ne passera pas chez nous
Promis, parole d’Agnès Buzyn
Elle nous refait le coup de Tchernobyl
Et puis elle s’en va en loucedé
Dans la course pour l’Hôtel de Ville
Vu que Griveaux s’est fait griller
En Mars la guerre est déclarée
Tout le monde en ordre de bataille
C’est à dire devant la télé
À regarder Sibeth Ndiaye
On ferme les frontières brutalement Marine
Le Pen est toute réjouie
Comme quoi dès qu’il y a plus de migrant
Ah ouais ça va mieux dans le pays !
Ah 2020 dans l’Hexagone
On peut pas dire que ce soit la fête
Il est loin le temps des Gilets Jaunes
Et des manifs pour les retraites
On nous a dit au mois d’Avril
A la télé dans les journaux
De rester à notre domicile
Qu’on pourrait ressortir bientôt (peut-être)
Ensemble on va sauver la France
Devant Netflix c’est notre destin
Chacun sa visio-conférence
Et sa recette de tarte Tatin (Tintintin)
Au mois de Mai : Wouaw !
On est dehors Finis de jouer les troglodytes
Pas plus de 100 kilomètres d’abord
Il faudrait pas y aller trop vite
Pendant que la culture est à genoux
Pas besoin de tigre à enfourcher
De Villiers rouvre le Puy du Fou
D’un petit texto à l’Elysée
Un peu déçu par le mois de Juin
A peine quelques féminicides
Et puis des policiers ricains
Qui tuent des noirs – bref, la routine
Une petite canicule au milieu
Ça fait toujours plaisir t’as vu
S’il restait encore 2-3 vieux
Voilà le problème résolu
Ah 2020 dans l’Hexagone Y’a d’quoi te refiler des cheveux blancs
Si vous trouvez que j’ai l’air en forme
Dites vous qu’en vrai j’ai 14 ans Juillet c’est le grand remaniement
Edouard Philippe est trop populaire
On va mettre un gars moins gênant
Qui fera pas d’ombre à Jupiter
Sa préoccupation première
C’est de relever le PIB
La croissance et Bruno Le Maire
C’est leur seule gloire à ces tarés
On s’est presque fait chier au mois d’Août
Rien d’anormal à déclarer
Une vague explosion à Beyrouth Et une défaite du PSG
Pendant que de Biarritz au Cap d’Agde
On troque les masques pour les tubas
En surfant sur la deuxième vague
Quoi, un virus ? Je me souviens pas…
En Septembre finie la bamboche
C’est l’heure de la rentrée scolaire
Dans la classe avec 35 mioches
Vive le protocol’ sanitaire
Pendant qu’à l’hôpital on jure
Qu’on peut pas donner plus d’argent
Mais on vous propose un Ségur
Parce que…
Ça sonnait bien A
h 2020 dans l’Hexagone !
C’est le monde d’avant mais en plus pire
Remets moi un verre de Côte-du-Rhône
Il reste encore trois mois à tenir Octobre : inédit d’puis la guerre
Un couvre-feu est instauré
Si j’avais le droit de voir ma grand-mère
Ça nous ferait un truc à partager
Rajoute là dessus les attentats
Et tous les commentaires débiles
Là c’est un petit peu trop pour moi J’ai fini tous les Lexomils
En Novembre – eh ben c’est maintenant
On est au top de l’euphorie
Reconfinement comme au Printemps
Sauf qu’on peut aller chez Darty (ouf !)
Pendant qu’on est tous confinés Ils passent un’ loi sécuritaire
Qui nous interdit de filmer
Toutes les violences policières (qui n’existent pas, pourtant)
Faudrait peut-être mieux qu’on s’arrête là
Même s’il nous reste le mois de Décembre Je préfère brûler mon agenda
Car j’imagine pas ce qu’on va prendre Inondations, tremblements de terre
Peut-être une invasion de martiens
Ou pire encore Michel Drucker
Qui claque le soir du 31
Ah 2020 dans l’Hexagone
C’était une belle aventure humaine
Profitons-en car si ça se trouve
Y’a plus d’humains l’année prochaine

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire