QUELQUES ACTUALITÉS (MÉDICO-SOCIAL, SOCIAL, CAMPAGNE EMPLOIS, FORMATION ETUDIANTS INFIRMIERS, SALARIES VULNÉRABLES, PÉNIBILITÉ, LIBERTÉS…)

CGT USD SANTE 04 le 23 11 2020

Bonjour,

J’ai de nombreux appels ou emails pour me demander des infos sur l’actualité du secteur. Voici quelques éléments de manière non exhaustive.

1) Ci-joint le communiqué des étudiants infirmiers suite au scandale de la suspension de leur formation en région PACA

Non, la solution n’est pas de mettre au travail nos étudiants infirmiers ! Et non, ce ne sera pas une solution à toutes les crises sanitaires ou autre que nous traverserons. Ce bricolage, c’est retarder le problème et même en créer de nouveaux pour les prochaines années !

D’autant plus que contrairement à ce qui se dit dans la presse, les IFSI n’ont pas fait le plein. On sait qu’il y a eu de nombreuses demandes pour rentrer dans les instituts paramédicaux via le parcours sup, mais ce sont souvent des choix par défaut (3ème, 4ème, 5ème choix…). Et même s’il est vrai que les IFSI ont augmenté leur capacité d’accueil cette année, ils n’ont pas fait le plein… Et ils sont même pour certains en dessous des chiffres qui étaient les leurs les années précédentes.

Il y a véritablement un problème d’attractivité. Et c’est un élément de plus pour faire pression pour porter une amélioration des conditions de travail.

Continuons à pousser pour la création de véritables emplois !

>> Rassemblement mardi 24 novembre à 11h00 devant l’ARS PACA.

2) Ci-joint l’intervention que j’ai réalisée lors de la Commission Exécutive Fédérale du 17 novembre 2020 intitulée « Affinons notre connaissance des besoins sur le terrain pour renforcer nos exigences en matière d’emplois »

Où j’essaie d’aborder de vrais problèmes, de fausses solutions et des perspectives.

>> Le questionnaire fédéral pour des embauches va être relancée en début de semaine en donnant la possibilité de répondre en ligne.

3) Ci-joint l’intervention que j’ai réalisée lors de la réunion des coordinateurs régionaux du 19 novembre 2020 : « N’opposons pas ces deux revendications mais au contraire nous devons en faire les deux piliers de notre processus revendicatif actuel« 

où je reviens sur les oubliés du Ségur et la campagne pour des embauches, en abordant aussi la manière dont ils traitent les étudiants infirmiers.

4) Ensuite, il y a une question importante et plus que jamais d’actualité c’est la question de la pénibilité. Les personnels de notre champ professionnel font face à une pénibilité très importante. En plus des contraintes physiques (position debout, déplacements à pied, bruit), le personnel fait face aux contraintes horaires, au contact avec le public parfois difficile et au sentiment de ne pas avoir les moyens et le temps d’effectuer son travail correctement. La crise sanitaire ne fait qu’accentuer ce phénomène. Avant la crise, près de 2/3 des personnels disaient souffrir d’un manque de reconnaissance et 1/3 se disaient en situation de forte tension. Des chiffres supérieurs de plusieurs points à la moyenne nationale. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les personnels ont tout intérêt à se mobiliser pour exiger la reconnaissance de la pénibilité par un départ anticipé en retraite pour le public et pour le privé.

5) Ci-joint une note sur les salariés vulnérables suite à la publication du décret du 10 novembre 2020.

6) On parle de recul de plus en plus fort de nos libertés. C’est le cas, mais nous devons faire le lien avec ce qui se passe dans nos établissements et la place de ce qu’ils appellent le « dialogue social ». On pourrait évoquer la suppression des CHSCT à partir du mois de décembre 2022. On pourrait évoquer les fusions d’établissements qui sont un recul énorme en termes de démocraties locales. Et on peut évoquer « Les Lignes Directrices de Gestion » (LDG) qu’ils sont en train de mettre en œuvre à marche forcée en ce moment, dans nos établissements, alors qu’ils nous disent que « nous sommes en guerre » et que la priorité c’est le virus.

Un dialogue social suppose une égalité, or là il n’y a aucune égalité, donc ce n’est pas un dialogue. Les LDG sont un nouvel outil pour nous imposer un consentement qui est une technique de management néolibéral. Donc, ne parlons plus de dialogue social puisqu’il n’existe pas. Nous proposerons très prochainement une analyse sur ce sujet.

>> Appel à la grève et à la mobilisation du secteur social et médico-social jeudi 3 décembre où nous porterons notamment la question des « oubliés » du Ségur

>> Appel à la grève et à la mobilisation interprofessionnelle samedi 5 décembre où nous porterons notamment la question de l’emploi

Bonne journée,

Pour la CGT,

Cédric Volait

1. PROMOTION COVID 19

2. Intervention CV lors de la CEF du 17 novembre 2020

3. Intervention CV lors de la réunion des régionaux du 19 novembre 2020

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire