DIMANCHE 29, PREMIÈRE MOBILISATION DU DERNIER REMPART

Hadama Traore était en direct.

2 h 
Le 28 08 2021
DIMANCHE 29, PREMIÈRE MOBILISATION DU DERNIER REMPART
Le pass sanitaire doit tous nous pousser à la révolution philosophique.
Voici la déclaration envoyée à la Préfecture de police de Paris :
« Bonjour Mr PICHONNIER,
Je vous sollicite en tant que membre du collectif du « dernier rempart ».
Parcours de la marche :
De place du Chatelet au Trocadero, arrivée sur la place de la déclaration de l’homme et du citoyen.
Le trajet détaillé est en pièces jointes.
Le dernier rempart à un service d’ordre. Donc pas besoin d’un encadrement policier en masse.
Matériels :
– Camion sonorisé,
– Stands associatifs lors des mobilisations statistiques,
– Banderole « Le dernier rempart »,
– Camions « vente de nourriture ».
Déroulement de la journée :
– Statique de 10h à 14h.
Regroupement à Chatelet. Scène de musique. Stand des différents groupes du dernier rempart et hors dernier rempart. Prises de parole.
– Marche de 14h à 16h.
De Chatelet au Trocadero. Camion sonorisé. Service d’encadrement. Les deter (dernier rempart) au devant. Et le peuple pacifiste derrière le dernier rempart.
– Statique de 16h à 18h.
Regroupement au Trocadero. Expliquer nos revendications. S’organiser ouvertement qu’après 18h, il n’y aura pas de dispersion sans la réponse physique du président de l’Elysée ou du Cese, ou de l’administration de l’Elysée ou du Cese.
Revendications (voir pièces jointes) :
– Communiqué officiel du dernier rempart.
– Tract du dernier rempart.
Demandes au président de la République :
– Abolition du Pass Sanitaire, privilégier la prévention à travers les collectivités territoriales.
– Pour garantir nos libertés :
Réformer l’article 27 de la constitution française :
« Tout mandat impératif est nul. Le droit de vote des membres du Parlement est personnel. La loi organique peut autoriser exceptionnellement la délégation de vote. »
Le dernier rempart souhaite que le vote d’un parlementaire ne puisse plus être personnel. Pour cela, nous souhaitons une révision constitutionnel via un référendum populaire pour instituer le mandat impératif dans la constitution. Cela permettra la révocation des élus de la République via un référendum municipal, départemental, régional ou national.
Réformer l’article 69 de la constitution française :
« Le Conseil économique, social et environnemental, saisi par le Gouvernement, donne son avis sur les projets de loi, d’ordonnance ou de décret ainsi que sur les propositions de loi qui lui sont soumis.
Un membre du Conseil économique, social et environnemental peut être désigné par celui-ci pour exposer devant les assemblées parlementaires l’avis du Conseil sur les projets ou propositions qui lui ont été soumis.
Le Conseil économique, social et environnemental peut être saisi par voie de pétition dans les conditions fixées par une loi organique. Après examen de la pétition, il fait connaître au Gouvernement et au Parlement les suites qu’il propose d’y donner. »
En premier lieu, le dernier rempart souhaite une réforme total du CESE, via des lois organiques. En effet, les lois organiques précisent les modalités d’organisation et de fonctionnement des pouvoirs publics dans les cas prévus par la Constitution.
Le dernier rempart souhaite une réorganisation du fonctionnement du CESE afin que cette assemblée constitutionnel puisse :
– avoir des membres élus au suffrage universel direct,
– être une chambre législative (navette parlementaire),
– abriter en son sein, 175 membres non-partisans d’un groupe politique qui siège au sénat et à l’assemblée nationale (parti traditionnel).
En deuxième lieu, le dernier rempart souhaite que le gouvernement fasse un projet de révision constitutionnel soumis au référendum populaire.
Le péblicite du peuple facilitera l’action du gouvernement à effectuer des lois organiques pour une refonte totale du conseil économique social et environnementale.
Le dernier rempart tient à rappeler que le 24 avril 1969, le général Charles De Gaulle avait effectué un referundum populaire pour une révision de la constituon au sujet du Sénat et du CESE.
En définitif, le dernier rempart souhaite une réponse rapide car, nous attendons entre 1000 à 4000 personnes venant des 4 coins de la France. Le dernier rempart est ouvert à toute concertation au sujet des revendications et des demandes effectuées à l’endroit du président de la République.
Dans l’attente de vous lire.
Bien cordialement,
Le dernier rempart »
#paris11septembre. Amour, paix et dignité. La révolution est en marche et personne ne pourra l’arrêter.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire