BLOCAGE DU PORT DE TRIESTE CONTRE LE GREENPASS

10 h 
🦺 BLOCAGE DU PORT DE TRIESTE CONTRE LE GREENPASS – Témoignage d’un antifasciste sur place
Depuis Vendredi 15 Octobre à 6 heures, le port de Trieste, en Italie, était bloqué suite à une initiative des dockers et de la coordination no green pass (antipass sanitaire).
Le lundi 18 au matin, à 8h, des camions équipés de canons à eau et des policiers sont entrés par le port pour déloger les occupants. Vers 8h30, les canons à eau ont commencé à tirer sur des manifestants complètement pacifiques, certains manifestant pour la première fois. Pendant deux heures, alors que la foule grossissait ( jusqu’à 2000 personnes très déterminées) la police la faisait reculer à coups de matraques et de canons à eau, pour finir par l’acculer sur le parking du port, vers 10h30. Des gaz lacrymogènes ont alors été tirés, repoussant les manifestants sur la route attenante. Malgré ces provocations, tout le monde est resté soudé et, après quelques minutes, s’est formé un cortège qui est parti en manif sauvage dans les rues de la ville. Cependant, deux groupes sont restés dans les environs du port: le premier constitué de gens qui se sont organisés localement pour déjeuner sur la route alors bloquée. Le second constitué de forces réactionnaires fascistes venues de tout le Nord-Est de l’Italie (principalement Forza Nuova) qui ont continué les échauffourées contre la police autour d’un port alors pratiquement déserté par les dockers en lutte.
Le cortège sauvage s’est finalement arrêté à Piazza Unità, la place principale de la ville de Trieste où une occupation a été décidée pour la nuit. »
Témoignage reçu hier soir. Au petit matin, on apprend par les images d’Italie que certains avaient même bivouaqué sur la place.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire