Shoukria Haïdar: «La majorité des Afghanes reçoivent des coups mais elles défendent leurs droits»

le 03 10 2021

En Afghanistan, les talibans sèment la peur parmi les femmes. Avant leur conquête du pouvoir le 15 août dernier, elles étaient juges, journalistes, professeures, commerçantes ou encore députées… mais du jour au lendemain, leurs vies ont été chamboulées et nombreuses sont celles qui se retrouvent aujourd’hui piégées à leurs domiciles.

La féministe afghane Shoukria Haïdar, présidente de l’association « NEGAR – Soutien aux Femmes d’Afghanistan », en est convaincue : la résistance s’organise… La preuve : lors de nombreuses manifestations à travers le pays, les femmes réclament leurs droits et tiennent tête aux nouveaux maîtres de Kaboul. Entretien avec Shoukria Haïdar, que Heike Schmidt a rencontré à Paris en marge d’une conférence de soutien à l’Afghanistan, où elle a plaidé la cause des femmes afghanes et appelé la communauté internationale à ne pas reconnaître le régime des talibans.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire