Tempête sur l’asie

1 j 
TEMPÊTE SUR L’ASIE
LE MOUVEMENT POPULAIRE S’AMPLIFIE EN INDE, REPREND AU PAKISTAN…. AU SRI LANKA, EN COREE DU SUD, ET NE CESSE PAS EN BIRMANIE OU EN THAÏLANDE…
Alors qu’un soulèvement populaire historique était à deux doigts de renverser par la rue le pouvoir militaro-islamique à l’hiver 2020-2021 en organisant partout des mobilisations massives précédant une marche nationale sur la capitale pour dégager le gouvernement de ses palais, le PDM, la coordination des 10 partis d’opposition qui se trouvait à la tête de ce mouvement avait soudain éclaté sur de mesquins calculs électoraux juste avant que ne commence la marche.
Le PDM avait revu le jour en août 2021 pour relancer cette marche mais s’était à nouveau embourbé dans des querelles internes au sommet, avant qu’il ne réussisse à les surmonter en septembre pour appeler à une nouvelle marche sur la capitale pour dégager le gouvernement en la précédant d’une série de mobilisations locales et régionales qui devaient commencer le 20 octobre par 15 jours continus de mobilisation contre la hausse des prix du carburant et de l’énergie. La première mobilisation a donc eu lieu à Rawalpindi ce 20 octobre (photo), et a été couronnée de succès puisque si au sommet, on pense surtout aux « places », à la base, on n’en peut plus et on veut que ça change tout de suite, on veut dégager le pouvoir.
En même temps, parallèlement au soulèvement paysan en Inde qui dure depuis plus de dix mois et commence maintenant à se poser la question du pouvoir, les paysans sri-lankais se mobilisent en masse dans les rues depuis plusieurs semaines. Le mouvement est parti d’une question d’engrais chimiques ou naturels, puis avec le temps s’est élargi à mille questions de survie qui touchent le monde paysan… comme tous les habitants pauvres du pays. Ce mouvement connaîtra-t-il la même progression qu’en Inde ? On le verra d’ici peu.
En Corée du Sud, les travailleurs étaient en grève générale ce 20 octobre 2021 dans une campagne de luttes qui culminera en janvier 2022, tandis que la résistance populaire continue en Birmanie et ne cesse pas en Thaïlande…
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire