La fortune des 10 plus riches a doublé avec le Covid, le reste du monde s’est appauvri

Boursorama – information fournie parAFP17/01/2022
Elon Musk, patron de Tesla, nommé personnalité de l'année 2021 par le magazine américain Time, le 13 décembre 2021 à New York ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Theo Wargo )

Elon Musk, patron de Tesla, nommé personnalité de l’année 2021 par le magazine américain Time, le 13 décembre 2021 à New York ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Theo Wargo )

La fortune des dix hommes les plus riches du monde a doublé depuis le début de la pandémie tandis que les revenus de 99% de l’humanité ont fondu, d’après un rapport d’Oxfam lundi.

« L’accroissement des inégalités économiques, de genre et raciales et les inégalités entre pays détruisent notre monde », dénonce l’ONG de lutte contre la pauvreté, dans un rapport intitulé « les inégalités tuent » et publié à l’orée du Forum de Davos.

La fortune cumulée de l’ensemble des milliardaires a connu depuis le début de la pandémie de Covid-19 « sa plus forte augmentation jamais enregistrée », de 5.000 milliards de dollars, pour atteindre son niveau le plus élevé » à 13.800 milliards.

Les dix personnes les plus riches du monde comprennent d’après le magazine Forbes Elon Musk, le patron de Tesla, Jeff Bezos (Amazon), Bernard Arnaud (LVMH), Bill Gates (Microsoft), Mark Zuckerberg (Meta/Facebook), Waren Buffett (Berkshire Hathaway), Larry Ellison (Oracle).

L’ONG ajoute que « nous pouvons vaincre l’extrême pauvreté à travers une taxation progressive » et des systèmes de santé publics et gratuits pour tous. Oxfam recommande aussi de ne pas entraver la création de syndicats et de lever la propriété intellectuelle sur les brevets de vaccins.

Le patron du géant du commerce en ligne Amazon, Jeff Bezos lors d'un gala à West Hollywood, en Californie, le 13 novemvre 2021 ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Emma McIntyre )

Le patron du géant du commerce en ligne Amazon, Jeff Bezos lors d’un gala à West Hollywood, en Californie, le 13 novemvre 2021 ( GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Emma McIntyre )

D’après Oxfam, les inégalités contribuent à la mort « d’au moins 21.000 personnes par jour » en se fondant sur les décès mondiaux dus au manque d’accès aux soins de santé, à la violence liée au genre, à la faim et à la crise climatique.

« Une taxe exceptionnelle de 99% sur les revenus provenant de la pandémie des dix hommes les plus riches permettrait de produire assez de vaccins pour le monde, fournir une protection sociale et médicale universelle, financer l’adaptation au climat et réduire la violence liée au genre dans 80 pays », donne en exemple l’ONG.

Elle précise que cela laisserait malgré tout « 8 milliards de plus qu’avant la pandémie à ces hommes ».

« Les milliardaires ont eu une formidable pandémie. Les banques centrales ont injecté des milliers de milliards de dollars dans les marchés financiers pour sauver l’économie dont beaucoup ont fini dans les poches des milliardaires. »

Le Forum économique mondial avertissait pour sa part que les larges inégalités d’accès aux vaccins contre le Covid-19 risquent d’affaiblir la lutte pour les grandes causes internationales, telles que le changement climatique.

Le Forum de Davos en présentiel a été repoussé à l’été à cause du variant Omicron mais une édition en ligne s’ouvre lundi jusqu’au 21 janvier.


https://www.oxfamfrance.org/rapports/dans-le-monde-dapres-les-riches-font-secession/

DOCUMENT D’INFORMATION D’OXFAM – JANVIER 2022

Depuis le début de la pandémie, la fortune des dix hommes les plus riches au monde a doublé. 99 % de l’humanité a des revenus moins importants que prévu à cause de la COVID-19. L’augmentation des inégalités économiques, de race et de genre, ainsi que les inégalités entre pays, fragmentent notre monde. Ceci n’est pas le fruit du hasard, mais de décisions politiques délibérées : une « violence économique » s’opère lorsque les choix de politiques structurelles sont faits pour les personnes les plus riches et les plus puissantes. Ces choix nous affectent toutes et tous, en particulier les personnes les plus pauvres, les femmes et les filles et les groupes racisés. Les inégalités contribuent à la mort d’au moins une personne toutes les quatre secondes. Mais nous pouvons repenser nos économies de façon radicale afin de faire de l’égalité notre priorité. Nous pouvons nous attaquer à la concentration extrême des richesses grâce à une fiscalité progressive ; investir dans des
mesures publiques luttant contre les inégalités et repenser la distribution du pouvoir dans l’économie et la société. Si nous agissons avec courage et que nous écoutons les mouvements appelant au changement, nous pourrons construire une économie dans laquelle personne ne vit dans la pauvreté alors même qu’une autre personne peut amasser des milliards, une économie dans laquelle les inégalités ne tuent plus.

© Oxfam International, janvier 2022

Auteur principal : Nabil Ahmed
Auteur·es collaborateurs et collaboratrices : Anna Marriott, Nafkote Dabi, Megan Lowthers, Max Lawson, Leah Mugehera

Commanditaire : Dana Abed

Traduction et relecture de l’anglais : eXceLingua (Pierre Le Grand ; Jérôme Richard), Morgane Menichini, Barbara Scottu,
Aurore Guieu et Pauline Leclere

Oxfam remercie Tariq Ahmed, Charlotte Becker, Esmé Berkhout, Kira Boe, Helen Bunting, Tracy Carty, Chuck Collins, Hernan
Cortes, Lies Craeynest, Nadia Daar, Sara Duvisac, Patricia Espinoza Revollo, Jonas Gielfeldt, Matt Grainger, Irene Guijt,
Christian Hallum, Victoria Harnett, Amina Hersi, Didier Jacobs, Anthony Kamande, Jan Kowalzig, Iñigo Macías Aymar, Alex
Maitland, Katie Malouf Bous, Leah Mugehera, Jacobo Ocharan, Amber Parkes, Quentin Parrinello, Pablo Andrés Rivero
Morales, Susana Ruiz, Rhea Russell Cartwright, Alberto Sanz Martins, Anjela Taneja, Julie Thekkudan, Annie Thériault, Mia
Tong, Ankit Vyas, Lyndsay Walsh, David Wilson, Helen Wishart et Deepak Xavier pour leur participation.
Design : Lucy Peers

Oxfam remercie les experts et expertes ayant généreusement apporté leur aide : Jenny Ricks, Jayati Ghosh, Chuck Collins,
Omar Ocampo, Danny Dorling, Anthony Sharrocks, Lucas Chancel, Nishant Yonzan, Christoph Lakner et Deborah Hardoon.

Ce document a été écrit afin d’alimenter le débat public autour des questions de politique humanitaire et de développement.

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : advocacy@oxfaminternational.org

Ce document est soumis aux droits d’auteur, mais peut être utilisé librement à des fins de plaidoyer, de campagne, d’éducation et de recherche moyennant mention complète de la source. Le détenteur des droits demande que toute utilisation lui soit notifiée à des fins d’évaluation. Pour copie dans toute autre circonstance, réutilisation dans d’autres publications, traduction ou adaptation, une permission doit être accordée et des frais peuvent être demandés.

E-mail : policyandpractice@oxfam.org.uk.

Les informations contenues dans ce document étaient correctes au moment de la mise sous presse.

Publié par Oxfam GB pour Oxfam International sous l’ISBN 978-1-78748-852-6 en janvier 2022. DOI : 10.21201/2022.8465
Oxfam GB, Oxfam House, John Smith Drive, Cowley, Oxford, OX4 2JY, Royaume-Uni.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire