Contestation au Canada: abandon du passeport sanitaire en Ontario

Le premier ministre de l’Ontario a annoncé lundi que le passeport vaccinal serait levé dans sa province, épicentre de la contestation demi-mesures sanitaires au Canada depuis fin janvier. «Nous allons laisser tomber les passeports» le 1er mars, a indiqué le Premier ministre Doug Ford lors d’une conférence de presse expliquant qu’une grande majorité des gens étaient vaccinés et que le pic d’Omicron était passé.

La levée des mesures sanitaires est réclamée par des contestataires qui bloquent la capitale fédérale Ottawa, située en Ontario, depuis plus de deux semaines. Pour y mettre un terme, le premier ministre canadien Justin Trudeau serait par ailleurs sur le point d’utiliser la loi sur les mesures d’urgence, indique la chaine canadienne CBC. Celle-ci peut être invoquée en cas de «crise nationale» et donne au gouvernement fédéral davantage de pouvoir pour y mettre fin. Le premier ministre doit discuter dans la matinée avec tous les Premier ministre provinciaux.
«Convoi de la liberté»: la police canadienne dégage l’accès à un axe frontalier névralgique entre le Canada et les États-Unis

En Ontario, à partir du 17 février, «nous supprimerons toutes les jauges, sauf dans les salles de concert, les théâtres et les événements sportifs, qui seront plafonnées à 50%», a ajouté Doug Ford. «Nous sommes en mesure d’accélérer notre plan de réouverture» grâce à la baisse des hospitalisations et du nombre de cas, a-t-il précisé. L’Ontario est la province la plus peuplée du Canada et avait réimposé, comme d’autres provinces canadiennes fin décembre, des mesures très strictes, parmi les plus restrictives au monde.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire