DIRECT. Convoi de la liberté en France : il est en route ! La carte des trajets, Paris bloqué ?

https://www.linternaute.com/
CONVOI DE LA LIBERTE. Le convoi de la liberté est en route. Les premiers véhicules doivent arriver à Paris ce vendredi 11 février 2022. Quels sont les trajets ? La capitale sera-t-elle bloquée ? Suivez l’avancée du mouvement en direct.
L’ESSENTIEL
  • Partis de province ces derniers jours, les divers « convois de la liberté » doivent commencer à arriver à Paris ce vendredi 11 février 2022. Leur objectif : bloquer les routes de la capitale et manifester tout le week-end.
  • Cependant le préfet de police de Paris a publié un arrêté qui interdit les manifestations dans la capitale du vendredi 11 février au lundi 14 février, dénonçant « des risques de trouble à l’ordre public ».
  • Sur son compte Twitter, la préfecture de police de Paris a indiqué que le tribunal administratif a confirmé l’interdiction de la manifestation de convois vers Paris. En effet, le « recours contre l’arrêté d’interdiction du préfet de police » a été rejeté.
  • Venu du Canada, le mouvement regroupe des personnes opposées  à l’obligation vaccinale, aux mesures sanitaires de restrictions et reprenant plusieurs revendications sociales jadis portées par les Gilets jaunes (dont notamment la dénonciation de l’augmentation du coût de la vie et de la diminution du pouvoir d’achat). Avec, en tête, la nécessité de « récupér[er] leurs libertés, leurs droits fondamentaux, l’accès inconditionnel aux soins, à l’éducation et à la culture, le respect des valeurs essentielles de notre constitution », martèlent-ils. Ils souhaitent ensuite rejoindre Bruxelles.
  • Suivez le Convoi de la liberté français en direct sur notre fil d’informations.

23:53 – Aucun blocage ce vendredi soir

[FIN DU DIRECT] – Alors que le convoi de la liberté était attendu ce vendredi soir à 20 heures, la plupart des véhicules sont encore en route. Ceux déjà présents aux alentours de la capitale n’ont réalisés aucun blocage. Selon Le Parisien, les véhicules pourraient arriver dans la nuit ou dès demain matin.

23:19 – « Paris ne doit pas devenir le théâtre de scènes de violence » prévient Emmanuel Grégoire

Ce vendredi soir, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a rappelé sur son compte Twitter que, si « la liberté de manifester est un droit fondamental », il rappelle que « ce droit doit s’exercer dans le respect de l’ordre public ». Il prévient : « Paris ne doit pas devenir le théâtre de scènes de violence. » Pour ce faire, Emmanuel Grégoire annonce que « les agents de la Ville sont mobilisés ce week-end pour intervenir si besoin ».

22:40 – « La place Denfert-Rocherau pourrait demain être occupée par des véhicules » annonce Olivia Polski

Ce vendredi soir, le quotidien régional Le Parisien annonce que, selon ses informations, les premières arrivées du convoi pourraient avoir lieu dans la nuit ou samedi matin. Par ailleurs, il rapporte les propos d’Olivia Polski ,adjointe à la Ville de Paris : « La place Denfert-Rocherau pourrait demain être occupée par des véhicules, malgré l’interdiction. »

22:02 – Le convoi du sud ouest de la France se rapproche de la capitale

Les convois du sud ouest de la France sont à Orléans, à 130 kilomètres de Paris, selon Jean-Marie Azaïs, l’un des participants du convoi de la liberté au micro de Cnews. Il a interrogé le gouvernement, étant donné les images de blindés dans la capitale : « De quoi ont-ils peur ? »

21:27 – Un gros dispositif policier mobilisé ce week-end

Alors que les différents convois de véhicules se rapprochent de Paris, la préfecture de police a décidé de mettre en place un gros dispositif policier. Ainsi, pas moins de 7 200 policiers sont mobilisés. Les Brav M (policiers à moto) seront déployés dans la capitale pour intervenir au besoin.

20:55 – Le convoi niçois se rapproche

Selon les informations de LCI, le convoi niçois parti dès mercredi du sud de la France serait aux environs de Troyes à l’heure qu’il est. Les véhicules niçois devraient donc arriver dans la capitale vers 23 heures.

20:20 – 3 000 véhicules en direction de Paris

Selon le ministère de l’Intérieur 3 000 véhicules seraient en route pour Paris. Il est toutefois difficile d’identifier précisément le nombre d’automobilistes qui composent les différents convois.

19:30 – La manifestation du convoi de la liberté reste interdite !

Sur son compte Twitter, la préfecture de police de Paris indique que le tribunal administratif a confirmé l’interdiction de la manifestation de convois vers Paris. En effet, le « recours contre l’arrêté d’interdiction du préfet de police » a été rejeté.

19:17 – L’interdiction des « convois de la liberté » maintenue par la préfecture de police

Sur les réseaux des manifestants du convoi de la liberté, certains convoyeurs ont annoncé leur arrivée dans Paris entre 19h et 20h. Alors que les convois devraient bientôt s’approcher de la capitale, la préfecture de police de Paris maintient l’interdiction de la mobilisation selon une information de BFMTV recueillie auprès du tribunal administratif de Paris. Les contrevenants s’exposent à différentes sanctions précisées dans le communiqué de la préfecture publié hier : « deux ans d’emprisonnement, 4 500 euros d’amende, immobilisation et mise en fourrière du véhicule, réduction du nombre de points du permis de conduire et suspension du permis pour une durée de trois ans au plus ».

19:01 – L’autoroute A6 est déjà bouchée

L’autoroute A6 est d’ores et déjà bouchée en direction de Paris. ActuParis indique qu’un barrage filtrant a été mis en place pour contrôler les voitures qui entrent dans la capitale. Pour rejoindre le nord de l’Essonne à l’entrée de la capitale par la Porte d’Orléans, les automobiliste doivent compter plus d’une heure et demi pour un trajet qui habituellement dure un quart d’heure.

18:44 – Avant l’arrivée du convoi, Macron appelle « au plus grand calme »

Si parmi les convoyeurs la plupart entendent manifester pacifiquement, les forces de l’ordre craignent que des débordements ne surviennent une fois la mobilisation arrivée dans Paris. A quelques minutes ou quelques heures de l’arrivée des premiers convois, Emmanuel Macron appelle au « plus grand calme ». Dans un entretien accordé à Ouest-France, le chef de l’Etat déclare : « Nous sommes tous collectivement fatigués par ce que nous vivons depuis deux ans et parfois, cette fatigue se traduit aussi par de la colère. Je l’entends et la respecte. Mais j’en appelle au plus grand calme ».

18:25 – Plusieurs entrées du périphériques fermées

Plusieurs voies d’accès au périphérique ont été fermées pour empêcher aux convoyeurs de pénétrer dans la capitale et de bloquer la circulation. Pour rappel de nombreux convois en provenance des quatre coins de France envisagent de rejoindre la capitale en passant par la Porte de Bercy, notamment ceux arrivant de Bretagne, du sud-ouest, du sud-est et de Lorraine.

17:03 – Les dispositifs anti-émeutes continuent d’être installés

Les forces de l’ordre continuent de déployer des dispositifs anti-émeutes dans la capitale avant l’arrivée des milliers de convoyeurs. Sur l’avenue des Champs-Elysées plusieurs barricades ont été installées.

16:29 – Des blindés de la gendarmerie déployés à Paris

Rarement utilisés, des blindés de la gendarmerie sont actuellement en cours de déploiement dans Paris. Ils avaient principalement été utilisés lors des manifestations des Gilets jaunes dans les rues de la capitale en 2018.

16:02 – « On viole l’être humain » lance une manifestante à Rouen

A Rouen, un rassemblement s’est aussi organisé. Réunis sur le parking du Zénith, des manifestants attendent les voitures venues de l’ouest (Cherbourg, Caen, Le Havre notamment). Sur place, 76actu et France Bleu Normandie ont recueilli le témoignage d’une dame venue soutenir le mouvement mais qui ne pourra pas prendre la direction de Paris. Pour « Juanita Banana », « là sont bafoués tous nos droits en tant qu’être humain ». Et évoque sans sourciller un « un viol de l’être humain. On viole l’être humain à part entière. On bafoue toutes les lois en nous imposant des lois toujours plus fortes en se moquant totalement du citoyen. Je trouve que c’est vraiment écoeurant. On ne peut pas laisser faire ça.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire