Manosque : les Urgences de nouveau fermées quatre nuits

Pascal Duvet

Après une première fermeture le 10 janvier, puis trois (les 28 et 31 janvier et le 2 février), avant dix nuits de suite (du 10 au 19 février), le service des Urgences de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) sera de nouveau fermé en nuit en cette fin février.

  •  22 février 2022
  • https://www.hauteprovenceinfo.com/

 

La direction de l’établissement vient d’annoncer ce mardi les dates des prochaines fermetures.

Après une première fermeture le 10 janvier, puis trois (les 28 et 31 janvier et le 2 février), avant dix nuits de suite (du 10 au 19 février), le service des Urgences de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) sera de nouveau fermé en nuit en cette fin février.

En effet, la direction de l’établissement vient d’annoncer en ce mardi 22 février que le service sera fermé de 18h30 à 08h30 le samedi 26 février 2022, puis le mardi 1er mars, le samedi 5 mars et le lundi 7 mars. Toutefois, « une organisation est mise en place pour les questions de régulation par le SAMU, d’organisation du SMUR et des transports ambulanciers. »

Comme l’explique la direction du Centre Hospitalier Intercommunal de Manosque, « pour les personnes se présentant aux urgences, un affichage sera installé à l’entrée de l’hôpital et sur la porte des urgences rappelant la possibilité de revenir à partir de 08h30 le lendemain matin, mais aussi indiquant les adresses et les distances pour se diriger vers les urgences de Digne, Sisteron, Pertuis et Aix-en-Provence, et enfin sur la recommandation d’appel du numéro du 15 afin de bénéficier d’une régulation et de chercher la meilleure orientation« .

Avant d’ajouter : « Malgré des efforts importants réalisés par chacun et chacune nous percutons à la fois la pandémie, des postes d’urgentistes non pourvus sur Manosque, une activité hors Covid soutenue ». Dernièrement, le directeur du GHT, Franck Pouilly rappelait que « le recrutement de médecins urgentistes est ouvert depuis plusieurs mois, mais sans retour pour le moment ». Cette situation risque donc encore de durer.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire