Ni oubli ni pardon

« D’un coup j’avais mon œil dans la main », « Ma gamine a vu son père se faire déglinguer à la télé », « Il a détruit mon visage ».
Éborgné·e·s par un tir de LBD (lanceur de balle de défense), ils et elles témoignent.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire