Procédure contre Didier Lallement, pour privation arbitraire de liberté

13 h 
Après trois ans d’une bataille procédurale épuisante, je viens d’obtenir la désignation d’un juge d’instruction contre Didier Lallement, pour privation arbitraire de liberté par personne dépositaire de l’autorité publique, commise à l’encontre de Fly Rider Nicolle Maxime.
Maxime Nicolle avait été arbitrairement arrêté et placé en garde à vue le 14 juillet 2019, lors de la parade d’Emmanuel Macron sur les Champs-Elysées, alors qu’il filmait les chevaux de la garde républicaine pour sa fille. Vingt policiers casqués l’avaient enserré, alors qu’il était seul, et envoyé en garde à vue, sans que rien ne lui soit reproché.
Une autre partie de la procédure concerne des membres du gouvernement et l’Elysée. Elle fera l’objet d’une demande de transmission à la Cour de justice de la République.
M. Lallement encourt sept ans de prison.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire