La « gauche » en tête des voix & des sièges, pas de majorité absolue

1 j 

Projection du Cluster17 d’aujourd’hui. Gauche en tête des voix & des sièges, pas de majorité absolue

Le détail par circos toujours sur :
https://mobilisations.org/projection-legislatives

Peut être une image de carte et texte qui dit ’NUPES/Gauches alliés Circonscriptionsles esplusinés 20/05/22 Sondage Cluster 17 du 20 mai 2022 et-Miquelon Barthélémy -Martin PCF-EELV-PS 100-120 Guadeloupe Renaissance & alliés 245-275 LFI 155-175 Martinique Guyane RN 15-45 Hypothèse de participation au premier tour 50 %- Triangulaires: 0-10 Exprimés: NUPES Renaissance alliés Mayotte LaRéunion Nouvelle Wallis Calédonie Futuna Tahiti circonscri- Mobilisations.org + spécificités prises en dans mesure publiées e/RN. informations disponibles.’


Législatives : la Nupes donnée en tête, une majorité absolue pour Macron, pourquoi ce paradoxe sondagier ?

  • Les candidats soutenus par Mélenchon et Macron sont en tête des sondages pour les législatives.
    Les candidats soutenus par Mélenchon et Macron sont en tête des sondages pour les législatives. MAXPPP
Publié le 

Selon plusieurs sondages, la Nupes portée par Jean-Luc Mélenchon serait actuellement en tête des intentions de vote pour les prochaines élections législatives. Pour autant, c’est bien la majorité présidentielle qui conserverait plus de la moitié des députés à l’Assemblée nationale. On vous explique ce paradoxe.

Portée par le bon score de Jean-Luc Mélenchon et le rapprochement opéré par les principales forces de gauche, la Nupes est sur une bonne dynamique. À l’image d’Harris interactive ou d’Ipsos, plusieurs baromètres récents la donnent même en tête des intentions de vote pour le premier tour des élections législatives.

Quoi qu’il en soit, l’ensemble des sondeurs s’accordent pour placer la Nupes et les candidats de la majorité présidentielle au coude à coude et largement devant les autres forces politiques au soir du premier tour.

Absence de proportionnelle

Pourtant, les instituts de sondages s’accordent aussi pour dire que les partisans d’Emmanuel Macron sont bien partis pour conserver la majorité absolue à l’Assemblée nationale avec au moins 300 des 577 députés, quand la Nupes pourrait, selon les dernières estimations, au mieux en obtenir 165.

Surreprésentation du monde rural

Un format qui désavantagerait la Nupes par rapport à son adversaire. Interrogé par nos confrères de France Info, Bruno Jeanbart, vice-président de l’institut de sondage OpinionWay, explique. « Pour la gauche, il y a cette question de capacité à gagner des seconds tours, mais il y a surtout le phénomène de concentration de son électorat dans certaines circonscriptions. La gauche a un électorat très concentré dans les grandes villes », quand les élections législatives ont tendance « à surreprésenter le monde rural ».

Par ailleurs, dans ce type de scrutin, mieux vaut réaliser des scores homogènes sur l’ensemble des circonscriptions, ce qui est généralement le cas d’Emmanuel Macron, plutôt que d’avoir d’importantes disparités de résultats selon les territoire comme cela risque d’être le cas pour la Nupes.

Avantage Macron pour le second tour

Autre avantage pour le Président, sa position centrale sur l’échiquier politique qui lui permet de potentiellement prétendre à récupérer plus de voix lors de l’entre-deux-tours. « Au second tour, la position centrale de La République en marche est un énorme avantage », confirme au micro de nos confrères Bruno Jeanbart.

D’autant que dans de nombreuses circonscriptions, et notamment les plus rurales, la majorité pourrait faire face au Rassemblement national, lui assurant des seconds tours possiblement plus abordables que pour les candidats de la Nupes dans les circonscriptions urbaines.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire