ZAP – Zone A Patates Pertuis

Ils nous ont expulsés
Les maisons sont des tas de gravats en train d’être évacués
Ils ont détruit les potager
Ils ont elles avec leur gros engins
sur les cultures de patates
Tristesse, rage, dégoût
Mais aujourd’hui une très très bonne nouvelle
le conseil métropolitain vient de voir un moratoire sur le projet
ce n’est pas l’abandon, mais ça sent mauvais pour Pellenc
Alors ce soir, on sauvé la récolte de patates, et on fête la bonne nouvelle ensemble tous ensemble
apportez des contenants, cagettes, seaux, etc et tout outil permettant de déterrer des pommes de terre.

Moratoire suspensif!
Interpelé par Sebastien Barles, le conseil de la Métropole d’Aix-Marseille a décidé aujourd’hui de créer une commission de travail à propos de 87ha de terres arables que nous défendons.
Ont été évoqués la nécessaire recherche de souveraineté alimentaire du territoire ainsi que la protection contre les inondations.
Madame Vassal a souhaité que soient « rassurés toutes les personnes qui sont là-ba » parce qu’elle aime « les arbres, les graines et les enfants ».
Nous aussi. Mais au delà des belles paroles, nous attendons des actes !

Emile Plassans

Et accessoirement ça permet à Vassal fine guêpe 🐝 de piquer le seigneur Pellenc opposant virulent à la Métropole avec son complice Bramoullé d’Aix. Comme quoi il faut aussi utiliser les failles des politiciens

Le projet est suspendu !
Et surtout merci à tous les zapatatistes qui ont secoué les élus par leur présence et leur mobilisation sans faille.
La luge continue, nous resterons mobilisés jusqu’à l’abandon du projet et au delà.
La ZAP est dans nos cœurs pour toujours
« Bonjour, on vient d’obtenir en séance du conseil métropolitain un moratoire en douceur (mise en place d’une commission de travail pilotée par Amapola Ventron hostile au projet) »
A partir de 1h24, intervention de Sébastien Barles
Réponse de Martine Vassal
« Nous allons pouvoir prendre une décision complète parce que nous ne pouvons pas prôner le dvlp éco et la souveraineté alimentaire et supprimer des zones qui peuvent servir à la protection de l’environnement au niveau des innondations. Tout cela on va le mettre à plat, vous pouvez rassurer la totalité des personnes qui sont là bas. (Elle dit ensuite qu’elle est contre les occupation illégales)
Mais soyez rassuré d’une chose, c’est que j’aime les graines les arbres et les enfants donc je suis sure qu’on va trouver une solution »
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire