Avignon : la fresque aux relents antisémites représentant Macron en marionnette d’Attali a été effacée

©PHOTOPQR/LA PROVENCE/ESPOSITO Ange ; Avignon ; 23/06/2022 ; Fresque jugée antisémite sur la façade dans transformateur des bords du Rône représentant Jacques ATTALI manipulant la marionnette du Président le la République Emmanuel MACRON

24LR: Maintenant, penser que, le capitalisme- c’est bien de ça dont on parle – peut être dirigé par un homme ou un groupe restreint est une bêtise, c’est un SYSTEME avec des milliers de structures qui le gouvernent et nous collaborons à certaines d’entre elles à l’insu de notre plein gré, c’est sa force. Mettre la tête d’Attali en tireur de ficelles est évidemment une figuration antisémite, un bon vieil antisémitisme des neiges d’antan et le graphisme qui lui convient, nez crochu et pénombre…

Avignon : la fresque aux relents antisémites représentant Macron en marionnette d’Attali a été effacée

Si dans un premier temps, les autorités invoquaient la « liberté d’expression », il a finalement été décidé de recouvrir la fresque.

La fresque représentant Emmanuel Macron manipulé par l’économiste et conseiller du président de la République, Jacques Attali, est apparue il y a une quinzaine de jours sur le mur d’un parking d’Avignon (Vaucluse). MaxPPP/La Provence/Ange Esposito
La fresque représentant Emmanuel Macron manipulé par l’économiste et conseiller du président de la République, Jacques Attali, est apparue il y a une quinzaine de jours sur le mur d’un parking d’Avignon (Vaucluse). MaxPPP/La Provence/Ange Esposito

Le 24 juin 2022 à 09h57, modifié le 24 juin 2022 à 13h28

Le street artiste avait représenté le président comme une marionnette. Apparue il y a une quinzaine de jours sur le mur d’un parking d’Avignon (Vaucluse), la fresque représentant Emmanuel Macron manipulé par l’économiste et conseiller du président de la République, Jacques Attali, a été effacée ce vendredi. Selon le Dauphiné Libéré, il s’agit d’une « demande insistante » du préfet.

« A la suite des réactions d’émotion et de la polémique grandissante suscitées par la fresque du graffeur Lekto située sur le parking des Italiens à Avignon, le préfet de Vaucluse a échangé hier avec le président du Grand Avignon, propriétaire des lieux, afin de convenir de l’effacement de cette fresque. Cette opération a été réalisée ce matin même », a indiqué la préfecture dans un courriel à l’AFP.

L’œuvre monumentale a été peinte par Lekto, un artiste connu pour ses prises de position polémiques. Cette fois, il est décrié, les internautes dénonçant une fresque antisémite.

L’organisation American Jewish Committee avait même interpellé sur Twitter la maire d’Avignon, Cécile Helle, à ce sujet. Mais la ville et la communauté d’agglomération avaient invoqué « la liberté d’expression. ». « Chacun peut interpréter l’image comme il veut puisqu’il n’y a pas de mot sur ce mur », avait ajouté la mairie, citée par France Bleu.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire