L’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, où il risque 175 années de prison, approche

L’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, où il risque 175 années de prison, approche. La secrétaire d’État à l’intérieur britannique, Mme Priti Patel, l’a approuvée ce vendredi 17 juin 2022. La défense du journaliste peut encore faire appel devant la Haute Cour de justice. Pour le lanceur d’alerte Edward Snowden, lui aussi visé par l’Espionage Act, cette affaire décidera de l’avenir des médias en général. Il fut un temps où les médias dominants considéraient Assange comme un héros de la liberté d’expression : WikiLeaks publiait alors ses révélations sur les crimes de guerre américains par l’intermédiaire des grands journaux. Mais, depuis la divulgation en 2016 des courriers internes du Parti démocrate, les journalistes ont lâché le lanceur d’alerte, qui croupit en prison pour avoir dit la vérité. Solidaire du fondateur de WikiLeaks, « Le Monde diplomatique » a rassemblé, grâce à son réseau international, toutes les traductions disponibles de l’éditorial que lui consacrait Serge Halimi en décembre 2018 :

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire