Appel des Artisans de la Paix et de Bake Dia

La préfecture avait interdit ces mobilisations le week-end dernier, les manifestants ont décidé d’en faire autrement.
Au Pays Basque du Nord (partie « française »), à l’appel des Artisans de la Paix et de Bake Dia, entre 1000 et 1700 personnes se sont rassemblées et organisées sur 13 à 15 points de blocages afin de demander la libération de deux prisonniers politiques basques incarcérés depuis plus de 32 ans.
L’aéroport de Biarritz ainsi que l’autoroute A86 en direction de Bordeaux ont été bloqués en direction de Bordeaux. 26 militants ont été interpellés et mis en garde à vue.
Les deux militants indépendantistes sont Ion Kepa Parot (71 ans) et Jakes Esnal (7 ans). Ils appartenaient au groupe ETA, organisation indépendantiste basque, considérée comme terroriste, qui a déposé les armes et renoncé à la lutte armée en 2011 et s’auto-dissoute en 2018.
Condamnés en 1990 à perpétuité, les deux hommes sont théoriquement libérables, mais le parquet antiterroriste fait appel et bloque cette libération.
Nous rappelons que le processus de paix n’a été pour le moment qu’à la seule volonté des indépendantistes et que ni la France, ni l’Espagne n’ont jamais fait le moindre effort.
Des prisonniers politiques basques croupissent dans les geôles, l’état espagnol estime à environ 250 prisonniers le nombre de prisonniers politiques basques dont une quarantaine en France.
Cette situation mérite au passage un article plus détaillé, où l’on s’attarderait un peu plus longtemps sur leurs cas et ces spécificités.
D’ici là, l’équipe de CND apporte son soutien aux associations basques dans cette demande de libération.
Images : France TV, sources inconnues sur Twitter et Media Bask
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire