LA DÉCONJUGALISATION DE L’ALLOCATION ADULTE HANDICAPÉ ENFIN ADOPTÉE Il était temps !

APRÈS AVOIR ÉTÉ REFUSÉE 6 FOIS PAR LA MACRONNIE, LA DÉCONJUGALISATION DE L’ALLOCATION ADULTE HANDICAPÉ ENFIN ADOPTÉE
Il était temps !
L’allocation adulte handicapé est une prestation crée en 1975 qui concernerait environ plus d’un 1,22 millions de personnes dont plus de 200 000 en couple à hauteur de 904 euros.
Elle est attribuée à celles et ceux qui présentent un taux d’incapacité estimé entre 50 et 80 %.
Jusqu’à présent, pour les couples, cette allocation était calculée en fonction des revenus de l’un et l’autre.
Il fallait mettre fin à ce qui pouvait renier l’autonomie de chaque concerné-e, entraîner des dépendances financières dans les deux sens et donc accentuer les problèmes conjugaux ou devenir un facteur toxique dans les relations en plus d’être profondément injuste.
Un seul député s’y est opposé.
C’est du bon sens, mais il aura fallu essuyer six échecs consécutifs avant d’accepter cette évidence encore très incomplète.
La Macronnie, Aurore Bergé en tête s’en est félicitée en estimant que cette décision faisait partie intégrante du programme durant la campagne de Macron.
C’est vrai. Mais dans ce cas, pourquoi pas ne pas reconnaître, assumer et surtout se justifier d’avoir été hostile à ce projet durant tout le précédent mandat ?
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire