L’attentat qui a coute la vie a Daria Douguina.

Etrange affaire, celle de l’attentat qui a coute la vie à Daria Douguine.
En 24h, le FSB prétend détenir l’identité de l’Ukrainienne qui – accompagnée de sa fille de 12 ans!- aurait place la bombe avant de se refugier en Estonie au volant de sa mini cooper…
Le FSB exhibe meme les plaques de la voiture ainsi que la carte d’identité que cette personne aurait laissée bien en vue derrière elle, et affirme qu’elle a agi pour les services secrets ukrainiens.
On constatera au passage que les services secrets, a Kyiv, sont apparemment composes d’amateurs imbéciles
Pour compléter le tableau, la femme qui a commis l’attentat serait membre d’Azov, ce bataillon que Moscou utilise comme epouvantail pour « prouver » que le pouvoir ukrainien est « nazi »… Ce qui lui permet de justifier ses propres crimes fascistes contre des civils et des prisonniers de guerre.
Bref, tout cela semble un peu trop cousu de fil blanc.
En soi, la mort violente d’une fasciste russe, amie personnelle de Marion Marechal Le Pen et propagandiste de la destruction de l’Ukraine, me laisse complètement froid.
Mais pour celles et ceux qui, comme moi, ont lu jadis le démontage par Trotsky des accusations que la Guépéou de Staline lança lors de l’assassinat de Kirov, il y a comme un air de déjà vu. Et ca, c’est inquiétant.
Pour rappel, l’assassinat de Kirov en 34 servit de prétexte au lancement des grandes purges et aux proces de Moscou, au cours desquels ce qui restait de la direction bolchevique de 1917 fut liquide pour trotsko-fascisme (sur base d’aveux arraches sous la torture). Un peu plus tard, Staline s’alliait a Hitler pour partager la Pologne, s’accaparer les pays baltes, et livrer les communistes allemands aux nazis.
On saura dans les prochains jours a quoi la mort de Daria Douguina servira de prétexte, au Kremlin. Il est clair en tout cas que de nouvelles menaces pensent sur le peuple ukrainien…
Les coups montes ou exploites machiavéliquement par la police sont un élément de continuité de l’histoire russe, depuis les tsars jusqu’à aujourd’hui en passant par le « petit père des peuples »…
Il faisait quoi, déjà, Poutine, avant d’entre Président?
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire