La fin de l’abondance…

Ida Berghe

Pour beaucoup il ne s’agit pas d’effort mais bien de précarité, voir de grande précarité. Quand on reste dans le froid en espérant pouvoir payer sa facture ça n’est pas de l’effort mais du sacrifice…et de la survie….et tout ça en travaillant.. Quant à l’abondance…
Depuis plusieurs années, c’est paradis pour les uns et pas un radis pour les autres…
Le ruissellement est en marche…L’histoire nous enseigne que plus l’injustice s’aggrave dans les sociétés, plus la violence se développe. La paix est donc fondée sur la justice sociale.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire