A Sainte-Soline, les manifestants démontent le réseau de tuyauterie de la méga-bassine

2 h 
6 h  et construisent une vigie pour continuer à stopper le chantier ✊
💧 Après l’intrusion réussie dans la bassine de Sainte-Soline hier lors d’une mobilisation de plus de 7000 personnes, un autre point clef de cette infrastructure a été visé ce dimanche par les milliers d’opposants encore sur place : ses canalisations. La bassine de Sainte-Soline a en effet 6 tentacules pompant dans les nappes phréatiques pour remplir ses 720 000 m³ d’eau.
🥳 Le dispositif de la préfecture a été déjoué par cette action qui a eu lieu sans violences policières, et les militants ont pu creuser et démanteler un réseau de canalisations. Le réseau démonté aujourd’hui pompe dans la nappe au niveau du Bignon, cours d’eau à sec comme de nombreux autres au vu du niveau de sécheresse et de la crise climatique. Certaines de ses canalisations risquent de reprendre des réseaux existants et 18km restent à construire, si le chantier continue malgré tout 🛠
La carte de la Coop de l’eau montre bien que la bassine de Sainte-Soline sera raccordée par cette canalisation pour la remplir. Il s’agit d’un des 6 réseaux de pompage de la bassine.
Ce réseau n’est pas encore raccordé car la bassine est encore en construction et que 18km de canalisations doivent être installés, entre autres à partir de canalisations existantes comme celle ciblée aujourd’hui.
🔨 Par ailleurs, ce matin une vigie a été construite sur le champ prêté par un paysan ex-irrigant et aujourd’hui opposant aux Bassines. Elle sera inaugurée à 17h et servira de tour d’observation autant pour les oiseaux que pour l’avancée du chantier de la bassine de Sainte-Soline située à 2 km de là. Ce champ où le propriétaire invite les opposants jusqu’au 19 mai (période de retour de la Outarde canepetière) pourra servir dans les semaines à venir de point d’appui pour de nouvelles mobilisations. Des assemblées ont eu lieu toute la journée sur le campement pour organiser collectivement la lutte, ici et ailleurs.
🚶‍♂ 👩‍🌾🐗🚜 La large coalition ayant appelé à la manifestation « pas une bassine de + » exige de nouveau l’arrêt du chantier de Sainte-Soline et un moratoire sur l’ensemble des autres méga-bassines en projet. Si le gouvernement persiste à passer en force, à imposer et financer ces projets d’accaparement de l’eau absolument inacceptables, une nouvelle date de mobilisation nationale et de désobéissance civile sera annoncée par le mouvement d’ici 15 jours.
Nous appelons à une solidarité forte avec les militant.es inculpé.es et toujours en garde à vue ou blessé.es lors de la manifestation d’hier. Nous continuons la résistance pour l’eau et son partage.
No bassaran ! 🌊
Pour mieux comprendre les enjeux à Sainte-Soline.
4 h 
🔴 SAINTE-SOLINE : NOUVELLE ACTION DE DÉSARMEMENT DE LA MÉGA-BASSINE
– Coup de théâtre pour la deuxième journée de mobilisation, nouvelle victoire contre l’accaparement de l’eau –
À Sainte-Soline, au sud de Niort dans les Deux-Sèvres, il y a ce trou béant creusé dans la terre, futur bassin destiné à alimenter les monocultures de l’agro-business. La méga-bassine qui pourra constituer jusqu’à 750.000 m³ d’eau stockée est la face émergée de l’iceberg. Pour la remplir, des canalisations vont pomper l’eau des nappes phréatiques, tandis que d’autres irrigueront les exploitations. Le réseau hydraulique de Sainte-Soline cumule plus de 18 km de canalisations. Une véritable pieuvre qui épuise les ressources en eau sur le territoire.
Ce dimanche, après la journée éprouvante de la veille, rythmée par la manifestation festive et déterminée qui a réussi à pénétrer sur le chantier de la méga-bassine, nouveau coup d’éclat des opposant-es face aux accapareurs et aux autorités de l’État :
➡️ Dans l’après-midi des milliers de personnes se sont élancées à travers champs en déjouant le dispositif policier démesuré à la recherche des canalisations qui alimenteront la bassine en eau.
➡️ Les forces de l’ordre qui ont concentré leurs effectifs sur le chantier de la bassine sont pris à revers. Les manifestant-es ont pu sectionner l’une des canalisations qui devait alimenter le gigantesque trou.
➡️ Une tranchée a été creusée pour ramener l’eau à la terre tandis que la canalisation a été ramenée vers le campement.
➡️ Entre temps, le camp s’est fortifié. Des palissades ont été érigées et une vigie a été construite sur le champ d’un paysan. Elle servira de tour d’observation pour les oiseaux et permettra de surveiller l’avancée des chantiers de la méga-bassine.
C’est un échec complet pour les autorités et leur dispositif répressif ahurissant. À Sainte-Soline, les opposant-es ne désarment pas face à la privatisation de l’eau au profit de l’agriculture productiviste. Après ce week-end victorieux et enthousiasmant, malgré les arrestations et les blessé-es de la veille, la combat est parti pour s’inscrire dans le temps. Défendons les communs.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire