C’EST LE MOMENT D’Y ALLER ! PORTONS PARTOUT LA QUESTION DE LA GRÈVE !

CGT USD SANTE 04
sam. 15 oct.

C’EST LE MOMENT D’Y ALLER !

PORTONS PARTOUT LA QUESTION DE LA GRÈVE !

Le gouvernement ne sait plus quoi faire. Il est dans une situation où le budget est arrivé à l’Assemblée nationale et il subit revers sur revers, y compris de la part de sa majorité, avec des votes contre ses orientations. Il commence à paniquer et sort la menace du « 49.3 » pour le vote sur le budget. On n’en parle pas beaucoup, mais c’est un élément de crise institutionnelle et politique majeure !

Ensuite, il y a la grève des raffineurs qui dure depuis 3 semaines. Il faut comprendre que ces travailleurs vont perdre 3 semaines de salaire et qu’ils ne font pas grève pour le plaisir. Est-ce qu’ils vont pouvoir tenir encore longtemps ? C’est loin d’être sûr.

Derrière, il y a la provocation du gouvernement avec les réquisitions. Au lieu de réquisitionner les profits de Total, il réquisitionne les grévistes qui demandent des augmentations de salaire!

La CGT a bien réagi dans cette situation :

– La confédération a dit on ne va pas à la réunion avec le gouvernement sur les retraites

– On ne va plus aux discussions avec le patronat

– Et on réunit nos structures pour organiser la riposte parce que c’est une attaque contre le droit de grève

La question maintenant, c’est : « Comment on aide à la construction de ce processus ? ».

Le meilleur moyen d’aider les raffineurs, c’est de se mettre en grève partout sur la question des salaires !

Bien entendu qu’on va faire des motions.

Bien entendu qu’on va se rassembler devant les Préfectures.

Bien entendu qu’il faut se mettre en grève le 18 octobre.

Mais la question majeure, et qu’il faut bien expliquer à tous les travailleurs c’est la chose suivante :

Le gouvernement est dans l’impasse. Il est en train d’allumer un pétard qui va lui péter à la figure, avec cette histoire de réquisition de défense des profits de Total. Malgré les incidences de la grève dans les raffineries, et le fait que les gens passent des heures et des heures à trouver de l’essence, quand ils en trouvent, malgré le chaos général, et malgré la propagande énorme, honteuse et mensongère du gouvernement et des grands médias, la moitié des gens soutiennent les raffineurs grévistes. C’est quand même très important et il faut bien l’avoir à l’esprit !

Le gouvernement est fragilisé. Les patrons, à force de vouloir toujours se gaver plus que tout le monde sont également fragilisés. Donc, c’est le moment d’y aller !

Oui, c’est le moment d’y aller et de faire des assemblées générales partout où c’est possible pour discuter de la situation avec les collègues, avec un objectif, celui de rentrer dans la grève pour l’augmentation des salaires !

Non pas seulement rentrer dans la grève le 18 ou le 19 octobre ou un autre jour. Mais rentrer en grève comme les raffineurs et la maintenir tant que les revendications ne sont pas satisfaites !

Peut être qu’à un moment donné, il y a des raffineurs qui vont décider de reprendre le boulot car il y a les réquisitions qui leur tombent dessus, ou car ils ont perdu de nombreux jours de salaire, mais ils ont raison d’y aller sur la question des salaires et sur toutes les revendications qu’ils ont. Nous d’ailleurs, nous avons les mêmes, et c’est maintenant qu’il faut agir car le gouvernement est dans une telle difficulté qu’il ne sait plus comment répondre !

Un gouvernement qui veut attaquer de manière frontale les grévistes pour dire à tout le monde « On va vous mettre au pas car derrière on veut faire passer la réforme des retraites à 65 ans ». On ne peut pas laisser faire ! Il faut qu’on réagisse !

Donc, il faut faire des assemblées générales partout !

Il y a des endroits où il y a des assemblées générales énormes. Dans des centrales nucléaires, il y a des assemblées générales de 400 travailleurs. Dans l’atelier de réparation de la RATP dans la région parisienne, il y a eu une assemblée générale très importante qui a décidé une grève à partir de mardi… non pas « le 18 » mais « à partir du 18 » ! Et les situations similaires se multiplient partout !

C’est très important ce qui est en train de se passer !

Il faut bien faire circuler cette information pour bien expliquer la situation et que chacun comprenne que c’est maintenant qu’il faut y aller !

Et dans ces assemblées générales, il faut bien expliquer que les aides publiques aux grandes entreprises en 2019 s’élevaient à 157 milliards. Il s’agit d’une augmentation de 1470% par rapport au chiffre de 1980 (10 milliards). Cela représente un tiers du budget de l’Etat ! Et c’est aussi 2 fois le budget de l’éducation nationale !

Alors qu’on nous parle en permanence des assistés de l’assurance chômage ou des aides sociales, les patrons nous prennent un tiers du budget de l’Etat, sans aucune contrepartie, et ils nous disent à nous, que ce doit être l’austérité salariale, des restrictions partout et la retraite à 65 ans !

Il faut bien faire comprendre à chacun que cela ne peut plus durer !

Dans la même logique, le patron de Total ne veut pas augmenter les salariés mais il vient de s’augmenter son salaire à lui de 52% ! Son salaire passe de 3,9 à 5,9 millions, est-ce que c’est normal ? Total n’a jamais eu autant de profits !

Les salariés demandent simplement l’équivalent d’un jour de profits sur les 365 réalisés sur une année par l’entreprise, et on leur répond qu’ils demandent l’impossible ! Jusqu’à quand on va supporter ça ?

Dans les assemblées générales, il faut aussi expliquer l’escroquerie des retraites.

L’économiste Michaël Zemmour explique que le gouvernement a pris un certain nombre d’engagement que ce soit au niveau de l’élection présidentielle mais aussi auprès de l’union Européenne pour réformer la France avec une baisse massive des impôts de production pour les prochaines années, ce qui ferait environ 10 milliards de recettes publiques en moins chaque année. Et 10 milliards c’est à peu près ce qu’ils espèrent récupérer en réformant les retraites rapidement.

L’économiste invite chacun à aller voir le programme de stabilité que la France a envoyé au mois de juillet à l’union Européenne. En page 3, il est précisé :

« Les engagements du président de la république seront tenus, parmi ces engagements, la suppression de la redevance et la baisse des impôts de production. Ces engagements seront tenus sans augmentation des prélèvements obligatoires, essentiellement par des réformes structurelles, en particulier la réforme des retraites. »

Donc, on voit bien que Macron veut nous faire « travailler plus », non pas « pour financer notre modèle social », comme il l’a dit à France 2 le 12 octobre au soir, mais pour financer les cadeaux faits à ses copains !

Les patrons des grands groupes, Macron et le gouvernement n’ont aucune leçon à nous donner !

Ces gens-là ne font que mentir et nous écraser !

Et il faut bien se rappeler ce qui a fait que les raffineurs se mettent partout en grève. L’élément déclencheur a été l’attitude du Patron de Total qui a balancé partout que le salaire des raffineurs était de 5000 euros par mois (alors qu’ils en sont très loin). Quand les raffineurs ont vu ça, ils sont tombés de leur chaise !

Ils se sont dit « Ce n’est plus possible » et ils sont rentrés dans la grève !

Et puis, il y a le point le plus important à aborder dans les assemblées générales : ce que vivent concrètement les personnels.

Car pour les travailleurs de la santé, du médico-social et du social, la colère monte aussi !

Est-ce qu’on accepte d’avoir une vie toujours plus pourrie pour satisfaire les intérêts d’une petite minorité ?

Est-ce qu’on accepte de manquer de tout pour financer l’abondance de quelques-uns ?

Car quand on voit le prix de la viande aujourd’hui, on tombe par terre !

Quand on voit le prix du caddie en sortant du supermarché, on pleure !

Ce n’est plus possible de continuer comme ça !

Donc, il faut clairement leur poser la question : Est-ce qu’on continue à subir ou est-ce qu’on réagit ?

Et si on réagit, jusqu’où est-on prêt à aller ?

Contrairement à ce que veut nous imposer ce gouvernement de manière très brutale, on ne veut ni subir une inflation énorme sans augmentation de salaire, ni subir une réforme des retraites à 65 ans !

C’est pourquoi l’USD CGT Santé et Action Sociale 04

appelle à participer au rassemblement du

MARDI 18 OCTOBRE À 11H00 À DIGNE

place du Général de Gaulle

(voir le communiqué de l’UD CGT 04 ci-joint)

Et nous appelons également à mettre en débat partout la question de la grève reconductible jusqu’à obtention de nos revendications !

Zone contenant les pièces jointes
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire