La révolution sera dansée, et féministe, ou ne sera pas !


En ouvrant le feu, les pasdaran ont fait des dizaines de morts à Zahedan et de nombreux blessés

Soulèvement en Iran – N°26

Mort du chef du renseignement des pasdarans du Sistan-Baloutchistan, prise d’un commissariat par la population

La dictature religieuse en Iran, en ouvrant le feu sur la population à Zahedan a commis un nouveau crime de grande ampleur. Des dizaines de personnes ont été tuées et beaucoup d’autres blessées. L’ampleur du crime est telle que l’agence IRNA a écrit : « jusqu’à présent, plus de 15 personnes ont été blessées et 19 autres tuées » et « plus de cinq policiers ont été blessés au commissariat du 16 à Zahedan. »

Des milliers de personnes à Zahedan ont manifesté avec bravoure en scandant « à bas Khamenei » à midi le vendredi 30 septembre. Elles ont dû affronter les forces répressives qui les ont attaquées. Tasnim, l’agence de presse de la force terroriste Qods, a rapporté que le chef du renseignement des pasdarans de la province du Sistan-Balouchistan a été tué dans ces affrontements. La population s’est emparée du commissariat.

A Ardebil, les manifestants ont repoussé la charge des forces de sécurité qui ont pris la fuite. À Doroud et Saqqez, les jeunes ont manifesté de nuit en scandant « à bas le dictateur » et ont affronté les agents. Les manifestations nocturnes des habitants de Saqqez se sont poursuivies jusque tard dans la nuit.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a salué la bravoure de Zahedan et rendu hommage aux martyrs héroïques de cette ville. Ce grand crime, a-t-elle estimé, rend le peuple iranien, en particulier nos compatriotes baloutches, encore plus déterminé à renverser le régime des mollahs.

Elle a appelé la jeunesse à soutenir Zahedan l’héroïque et a demandé à l’ONU et à ses pays membres de condamner fermement le meurtre de manifestants. Elle les a exhortés à prendre des mesures efficaces et pratiques pour empêcher la poursuite de ces massacres. Il faut reconnaitre le droit du peuple iranien à se défendre et affronter ce régime barbare.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1 octobre 2022

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire