Soutien grève Clinique Toutes Aures

Soutien grève Clinique Toutes Aures : https://www.facebook.com/profile.php?id=100087054518480

Pierre Giraud a partagé une publication.

Modérateur

 1 j 

1 j 
📝 POINT INFO CE VENDREDI 28/10 📝
En ce 11 ème jour de grève, nous débutons fort la journée avec la visite de France 3 qui a fait le déplacement jusqu’à nous pour entendre nos revendications !
C’est dans la foulée qu’une réunion s’est tenue avec la direction, toujours sans médiateur, nous le regrettons.
Malgré tout, celle-ci a tenté une première proposition qui encore une fois ne rentre pas dans les critères de nos revendications. Nous en avons profité à nouveau pour rappeler plus précisément, point par point, les termes de nos requêtes.
Le député Leo Walter nous a rendu une seconde visite cette après midi pour faire un point sur les avancées de cette grève. Selon lui, il est primordial d’établir des négociations en présence d’un médiateur, qui rappelons le n’est pas seulement la demande des salariés mais avant tout une réclamation de la part du représentant de l’état.
Il a tenu également à rendre visite au Dr Bouchaib, qui dans son dernier article avait regretté de ne pas avoir pu faire sa rencontre. Nous sommes surpris de constater qu’elle maintient auprès du député un discours scandaleux en ce qui concerne l’ensemble du personnel gréviste de la clinique.
A ce jour, nous attendons une réponse de la part de la direction au sujet de la première réunion de negociation tenue ce matin.
Le mouvement de grève est reconduit à lundi avec des salariés toujours aussi motivés pour reprendre le travail dans de meilleures conditions !
Bon week-end à tous.
🎥 DERNIÈRE INTERVIEW BFMDICI 🎥*
Alpes-de-Haute-Provence: à Manosque, dixième jour de grève à la clinique "Toutes Aures"
BFMTV.COM
Alpes-de-Haute-Provence: à Manosque, dixième jour de grève à la clinique « Toutes Aures »

ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE: À MANOSQUE, DIXIÈME JOUR DE GRÈVE À LA CLINIQUE « TOUTES AURES »

Sandrine Baccaro avec G.H.
Le personnel soignant demande une revalorisation des salaires et de meilleures conditions de travail.

Cela fait désormais plus d’une semaine que la clinique « Toutes Aures » reste portes closes à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Depuis 10 jours, le personnel soignant et les employés administratifs sont en grève. Ils réclament des revalorisations salariales de 20% et dénoncent leurs conditions de travail. Ils demandent notamment des recrutements et une augmentation de leurs moyens.

Conséquence de ce mouvement social, la clinique ne prend plus en charge les patients. Malgré la contrainte, ces derniers comprennent la colère du personnel et certains sont même venus sur le piquet de grève apporter leur soutien aux protestataires.

« Je suis venue exprès pour les soutenir. On est bien contents d’être soignés par du personnel compétent, très gentil », souligne Éliane, patiente régulière de la clinique, au micro de BFM DICI.

Des grévistes déterminés

Pour l’heure, seules les consultations proposées par des médecins libéraux sont actuellement possibles ici. L’ensemble des infirmières se sont mises en grève, tout comme une partie des agents administratifs. Seuls deux soignants ont repris en ambulatoire. Alors que le conflit commence à durer, les grévistes restent déterminés dans leur lutte.

« Avant tout, c’est pour les patients qu’on a choisi ce métier. C’est un métier de cœur, de passion. On est là pour soigner et aujourd’hui, on est désolés », estime Élodie représentante des salariés à la clinique.

« On ne veut pas avoir fait tout ça et reprendre le travail sans rien avoir », assure de son côté Clémence, infirmière de réveil au bloc opératoire à la clinique.

Si les grévistes assurent être prêts à reprendre leur activité, ils attendent désormais un geste de la direction afin de parvenir à un accord. Tous demandent à obtenir de meilleures conditions de travail.

Dans leur combat, les membres du personnel de la clinique « Toutes Aures » peuvent compter sur plusieurs soutiens notamment politiques. Le député (LFI) des Alpes-de-Haute-Provence Léo Walter s’est rendu sur place cette semaine pour se tenir à leurs côtés.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire