VERS LA FIN DU DROIT DE GRÈVE ?

Élisabeth Borne annonce officiellement mettre fin au droit de grève en appelant à réquisitionner de force les travailleurs en grève.
La réquisition concerne quelques secteurs d’activités à ’instar des soignant.e.s, des travailleur.se.s chez Air France et d’autres secteurs, le refus de travailler peut alors se finir par une procédure pénale (comprenant des sanctions telles que des amendes, garde à vue et même pire…).
De leur côté, des leaders syndicaux rétorquent que les raffineries ne sont pas bloquées car les salarié.e.s sont en grève et donc qu’ils sont dans leur des droits.
Nous appelons les militant.e.s qui ont du temps libre, quand ils/elles le pourront à rejoindre les piquets de grève et les blocages, signe de soutien plus que symbolique au mouvement.
Nous espérons que les syndicats appeleront à étendre la grève à d’autres secteurs.
C’est votre existence même qui est actuellement mise en jeu.
Si la grève de 2019/2020 nous a laissé un goût amer, elle est la preuve que nous pouvons encore paralyser un pays et mobiliser plusieurs millions de personnes dans la rue.
Le 49.3 va de toute façon être dégainé dans tous les sens et nous allons morfler.
Nos conditions de vie vont empirer, réagir est au moins la preuve que nous ne nous laisserons pas faire.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire