2022 : UNE ANNÉE PARTICULIÈREMENT MEURTRIÈRE POUR LA PALESTINE

🇵🇸 2022 : UNE ANNÉE PARTICULIÈREMENT MEURTRIÈRE POUR LA PALESTINE
L’année 2022 a été la plus meurtrière pour le peuple palestinien depuis 2014, on déplore déjà plus de 184 victimes dont une quarantaine d’enfants dans le silence complice des médias internationaux.
Le mois d’octobre a été particulièrement sanglant : 32 palestiniens sont morts dont 6 enfants.
La Cisjordanie a été ciblée quotidiennement par des bombardements de Tsahal et des arrestations arbitraires. Plus particulièrement à Jénine et Naplouse.
Un nouveau rapport de Francesca Albanese, rapporteuse spéciale des Nations Unies daté du 21 Septembre somme la communauté internationale d’agir au plus vite.
« La concrétisation du droit inaliénable du peuple palestinien à l’autodétermination exige le démantèlement définitif de l’occupation coloniale menée par Israël et de ses pratiques d’apartheid » (source Middle East Eye).
Ce rapport évoque également la cruauté répressive de manière globale et revient sur l’enterrement de la journaliste Shireen Abu Akleh abattue froidement par un tir de soldat israélien (n’en déplaise aux sionistes de gauche les faits ont été prouvés). Il y est décrit la volonté de l’État israélien d’empêcher les journalistes et les humanitaires en faveur des droits palestiniens d’opérer (ces bureaux d’associations qui défendent les droits de l’homme ont été fermés).
Il parle également du cas de la détention administrative du franco-palestinien Salah Hamouri-Lefort.
Enfin, Francesca Albanese rappelle aussi que chaque année entre 500 à 700 mineurs sont arrêtés. Plus de 4 500 Palestiniens croupissent dans les geôles du colon dont plus de 700 sans aucun motif d’inculpation, et qu’il y a une volonté délibérée d’anéantir toute possibilité d’un processus de paix.
Côté israélien, le processus colonial semble bien installé dans sa routine et la fascisation de l’occupant sioniste continue comme en témoigne le score effrayant de l’extrême-droite aux législatives, alors que la question du conflit et de la colonisation a été reléguée au second plan durant les dernières élections.
Malgré les condamnations de plus en plus conséquentes et détaillées de l’ONU, pour la majorité de la communauté internationale c’est toujours la politique de l’autruche. Et les bombardements, les arrestations arbitraires, la répression sous toutes ses formes, ainsi que la colonisation continueront sans un boycott.
Liberté et solidarité avec le peuple Palestinien de la Méditerranée au Jourdain !
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire