Alexandre Villaplane, un traître, un vrai

Histoire de foot en ce début de Mondial : celle de ce joueur exceptionnel sportivement parlant mais devenu, socialement et, par opportunisme plus que par idéologie, quoique la pelote soit difficile à démêler, escroc et actif collabo des nazis… Héros, balle au pied, de la première Coupe de Monde, en 1930, sous les couleurs de l’équipe de France, il a fini sous les balles d’un peloton d’exécution à la Libération, suite à sa condamnation, entre autres, pour actes de barbarie…
Je ne prétends pas que le lien soit évident et immédiat avec le scandale que provoque cette Coupe du Monde au Qatar : je laisse cette question à votre réflexion… Il reste qu’il est peut-être utile de comprendre, à partir de ce parcours du personnage sus-cité, comment ce sport, comme d’autres, s’est retrouvé et se retrouve, à des degré divers, suivant les personnes (et les institutions) impliquées, à l’intersection avec les évènements les moins glorieux et parfois les plus tragiques et odieux de l’histoire politique et sociale…
Alexandre Villaplane, un traître, un vrai - Parlons Foot
PARLONSFOOT.COM
Alexandre Villaplane, un traître, un vrai – Parlons Foot
«C’est le plus beau jour de ma vie,» disait Alexandre Villaplane le jour de son premier match en tant que capitaine de l’équipe de France. Quatorze ans plus tard, le même Villaplane est exécuté pour trahison. Passer de héros à traître est plutôt facile de nos jours, nous avons pu le vo…
villaplane sete
villaplane uruguay
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire