Merlin : Le procureur qui redemande une enquête sociale !

Le procureur qui redemande une enquête sociale pour diagnostiquer mon état de santé mentale… Je prends ça comme un outrage? Quand est ce qu’ils vont prendre leur responsabilité et s’intéresser à la santé mentale des générations qu’ils ont traumatisé avec leur propagande et leurs mesures sanitaires?
La politique des 3 singes arrive à sa fin, pas de liberté sans vérité.
LE RECOURS AU PSY DE SERVICE 
Utiliser un biais psychologique/psychiatrique pour combattre la contestation et la dissidence est un vieux truc exploité par tous les bénéficiaires de rapports de domination, du cadre familiale au goulag. Le trop fameux Institut russe Serbski, avec le maléfique professeur Fedor Kondratiev a constitué un bel exemple moderne de la psychiatrie punitive.
Sous Staline et ses successeurs ne pas reconnaître la grandeur du paradis soviétique ne pouvait relever que d’une maladie mentale. Emprisonner des années, les opposants dans les hôpitaux psychiatriques, souvent sous le diagnostic de vagues schizophrénies, sous prétexte de les soigner a constitué une arme terrifiante entre les mains du régime dictatorial russe.
Ces dérives monstrueuses, parfaitement documentées devraient imposer à nos spy d’aujourd’hui la plus grande retenue et vigilance dans la mise en œuvre leurs savoirs sous la contrainte d’un appareil étatique.
De toute évidence, Merlin ne représente aucun danger ni pour lui-même ni pour les autres, à la différence de certains personnages qui errent dans les allées du pouvoir.
Personne ne s’est plaint de lui en dehors des représentants des institutions de l’état confrontées bien entendu aux mises en cause par Merlin dans les formes caustiques, pleines de verve et d’humour et inoffensives, qu’il affectionne avec ses ami.e.s qui les partagent. Avec elles et eux, ils et elles constituent une formation sociale, voire un mouvement social, dont il serait vain de tenter une analyse sérieuse capable de différencier les potentialités de l’une ou l’autre des personnalités.
Cette marotte classique de la recherche du « chef » dans toute opération policière frise souvent le ridicule.
On retrouve ces impensés, dans les fondamentaux de la pensée religieuse pour laquelle l’homme est unique devant son dieu et dépendant de lui seul. Aussi, extraire un individu de son groupe pour le « décortiquer » devient une déformation obsessionnelle qu’un psy un peu au fait des règles éthiques de sa profession, vit honteusement. Il refuse donc tout enregistrement, il a bien raison, car son audition serait sans nul doute croquignolesque .
Cette manifestation d’un conflit social puisque c’est de cela dont il s’agit et les réclamations récurrentes de Merlin pour un dialogue social discrédite et illégitime toute incursion vicieuse dans le domaine de la santé mentale avec comme unique but: Sa dépolitisation.
Le psychologue qui persisterait dans cette voie, dans l’exercice imposé et forcé de ses fonctions, commettrait une faute professionnelle.
La psychiatrie s’est compromis avec le stalinisme et autres régimes autoritaires. La justice a failli tout autant : Paul Didier (photo jointe) a été le seul magistrat à avoir refusé de prêter serment de fidélité à la personne du maréchal Pétain le ,.
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire