Coupe du monde : malgré la défaite des Bleus, la FFF repart avec 30 millions de dollars

information fournie par
BOURSORAMA AVEC MEDIA SERVICES
19/12/2022

Le joueur Antoine Griezmann regarde sa médaille d’argent en passant devant le trophée de la Coupe du monde à Doha, au Qatar, le 18 décembre. ( AFP / KIRILL KUDRYAVTSEV )

L’équipe de France est encore la poule aux œufs d’or de la Fédération française de football (FFF), avec cette deuxième finale en quatre ans.

30 millions de dollars. C’est le montant avec lequel va repartir la Fédération française de football (FFF) dont 30% reviendront aux joueurs et au staff. Si les Bleus avaient remporté la Coupe du monde, ils seraient rentrés avec le jackpot de 42 millions de dollars, promis au vainqueur.

Le président de la FFF Noël Le Graët peut néanmoins se frotter les mains : l’équipe de France est encore la poule aux oeufs d’or de la « 3F », avec cette deuxième finale en quatre ans. La dotation promise par la Fifa au finaliste est fixée à 30 millions de dollars (28,3 millions d’euros), à laquelle il faut ajouter une indemnité de 1,5 million de dollars prévue pour couvrir les coûts de préparation du tournoi.

Un sacre aurait rapporté une manne bien supérieure de 42 millions de dollars (environ 40 millions d’euros), mais la FFF se satisfera d’avoir quasiment atteint les chiffres de 2018, avec un pactole de 32,5 millions d’euros gagné à l’époque.

La FFF envisageait en juin des dépenses de 16 millions d’euros

La FFF va dégager un bénéfice de ce tournoi au Qatar. Dans son budget prévisionnel pour l’exercice 2022-2023, présenté en Assemblée générale en juin, l’instance avait en effet intégré une élimination des Bleus en quarts de finale, un scénario qui lui assurait déjà, selon ses projections, un résultat financier positif.

La « 3F » envisageait en juin des dépenses de 16 millions d’euros pour tout le tournoi jusqu’aux quarts de finale, dont 4,8 millions d’euros pour les frais d’hébergement dans le camp de base des Bleus à l’hôtel al-Messila, complexe cinq étoiles à l’ouest de Doha. Ces chiffres ont été ajustés à la marge en septembre, intégrant notamment le coût du voyage au Qatar des familles des joueurs et du staff après les huitièmes de finale. Une partie de ces frais a été couverte par les joueurs mais le montant du voyage n’a pas filtré. La FFF a également invité tous ses salariés pour assister à la finale, dimanche, ainsi que des présidents de Ligues et districts, un geste qui comprend l’hébergement et le transport en avion.

Les Bleus « importants pour le foot français »

Selon les accords fixés entre la Fédération et les joueurs, 30% de la dotation Fifa seront répartis équitablement entre les joueurs et les quatre membres du staff technique, soit un peu moins de 300.000 euros par personne, hors versements relatifs aux droits à l’image collectifs.

« On a conscience d’être importants pour le foot français. On sait l’impact que ça a, pas seulement en termes d’image, mais au niveau financier, économique », a expliqué récemment à Doha le défenseur Raphaël Varane, tout en soulignant l’importance d’évacuer rapidement la négociation des primes avant une grande compétition. « En tant que vice-capitaine, on a ce genre de responsabilité supplémentaire et on essaie de les régler le plus vite avant le tournoi pour être ‘focus’ sur le terrain. »

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire