JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANT-E-S : DES MILLIERS DE PERSONNES DANS LA RUE

Dimanche dernier, nous étions à la manifestation de soutien aux exilé·es sans-papiers à l’appel de nombreux collectifs, syndicats et organisations politiques (218 d’entre elles) à l’occasion de la Journée Internationale des Migrant·e·s.
Cette mobilisation a rassemblé des milliers de personnes qui ont bravé le froid un jour de finale de coupe du monde dans plus d’une cinquantaine de villes.
Elle intervient dans un contexte bien particulier puisque le gouvernement entend faciliter l’expulsion des exilé·e·s par le biais d’un projet de loi qui émane du ministère de l’intérieur. Projet de loi que nous avions déjà dénoncé ici et qui entend faire la distinction entre les « bons » et les « mauvais » migrants.
Les bons étant ceux qui accepteront des titres de séjour conditionnés à un emploi précaire dans les secteurs de métiers dits « en tension », les mauvais étant ceux qui ne peuvent pas ou n’entendent pas devenir la main-d’œuvre exploitée du libéralisme.
La finalité de cette loi est non seulement d’accélérer le nombre d’arrestations et d’expulsions dans une logique de chasse à l’étranger, mais aussi de précariser un certain nombre de travailleurs en légalisant leur labeur que personne ne veut faire dans une logique de rentabilité économique.
Est-il véritablement nécessaire de rappeler que la France est parmi les premiers responsables de l’exil d’habitant·es de régions du Sud Global ?
Sa participation à des guerres impérialistes ou les pillages qu’effectuent ses entreprises partout à travers le monde sont autant de facteurs qui contraignent des personnes à quitter leur terre natale, au même titre que le dérèglement climatique, où là encore, la France porte en elle une importante part de responsabilité.
Doit-on à nouveau rappeler le nombre de décès en Méditerranée qui en découlent ?
Il est aussi primordial de souligner le caractère purement négrophobe de cette situation si on la compare à celle des réfugiés ukrainiens par exemple.
Alors que ces derniers temps l’ensemble de la Macronie ne se cache plus de faire un lien direct entre délinquance et immigration, que des ouvriers travaillant sur les chantiers des prochains JO de Paris se retrouvent presque exploités et travaillent dans des conditions invraisemblables, que la France, aux côtés de l’ensemble du Nord global, exporte la misère aux quatre coins du monde : alors plus que jamais, la solidarité est une arme et nous il nous faut redoubler d’efforts pour leur faire face.
Peut être une image de 4 personnes, personnes debout, plein air et texte qui dit ’18 DÉCEMBRE JOURNÉE INTERNATIONALE DES MIGRANT.E.S GILETS NOIRS SEULE LA LUTTE DONNE DES PAPIERS/ AUTODEFÉNSE IMMIGRÉE Des milliers de personnes mobilisées dans toute la France’
23
4 partages
J’aime

 

Commenter
Partager
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire