Commerce : les Trois-Moutiers pleure sa boulangerie

Peut être une image de texte qui dit ’AVIS DE DECES DE LÀ BOULANGERIE PATISSERIE ARTISANALE LES ARTISANS BOULANGERS PATISSIERS FRANÇAIS ONT LA DOULEUR DE VOUS FAIRE PART DU DECES IMMINENT DE LEUR PROFESSION SUITE A UNE LONGUE AGONIE CAUSE DU DECES 84 AUGMENTATION MOYENNE POUR L ELECTRICITE 86 %D AUGMENTATION MOYENNE POUR LE GAZ 56,5 AUGMENTATION SUR LE BEURRE MONTEE EN PUISSANCE DE CHAINES DE BOULANGERIES DES CHARGES DE PLUS EN PLUS ETOUFFA DIFFICULTE DE RECRUTER DE NOUVEAUX COLLABORATEUR SAUVONS LES PETITS COMMERCES SAUVONS L ARTISANAT FRANÇAIS AIDEZ NOUS’
Publié le
Depuis que la boulangerie est fermée, les clients peuvent chercher leur baguette en face, dans la petite épicerie Proxi, qui fait désormais dépôt de pains.
© (Photo Mathieu Herduin)

En raison de la hausse du coût des matières premières et de l’électricité, la seule boulangerie du bourg des Trois-Moutiers a fermé ses portes le 29 décembre 2022.

Le temps est morose dans le bourg des Trois-Moutiers et ce n’est pas seulement à cause de la pluie. Depuis le 29 décembre 2022, la boulangerie Les 3 pains a fermé ses portes. Roland Dupont a éteint son fournil et la guirlande du sapin de Noël dans la boutique ne clignote plus. Les vitrines sont vides. Il ne reste que les miettes.

Pourtant, tout avait bien débuté pour cet ouvrier boulanger devenu patron. Il quitte l’île de la Réunion avec sa compagne Géraldine Angama pour reprendre cette petite boulangerie du Loudunais.

« Les gens ont lâché, ils sont allés au Leclerc de Loudun »

« On a commencé en mars 2020, c’était le Covid mais comme les gens étaient bloqués, ils sont venus ici. » Puis, à cause de la hausse du prix des matières premières, le boulanger fait le choix d’augmenter ses prix. « Même les pommes ont augmenté de 30 % », se désole Roland Dupont.

Les habitants ne digèrent guère la baguette à 1,20 € et les viennoiseries trop chères. « Les gens ont lâché, ils sont allés au Leclerc de Loudun. » Une trop faible trésorerie l’affaiblit aussi. « J’étais juste en tout », concède-t-il.

Une trop faible trésorerie

La rue fermée en juin à cause des travaux ne l’aide pas franchement. Sans parler de la perspective d’une flambée du prix de l’électricité. L’artisan ne pourra jamais assumer la hausse de 1.000 à 6.000 €. Et quand le matériel flanche, c’est la cata. « Le 23 décembre, le surgélateur est tombé en panne avec les bûches à l’intérieur. » C’est le problème de trop. Roland et Géraldine arrêtent tout. L’entreprise est placée en liquidation judiciaire. Fin de l’histoire.

« Nous avons eu beaucoup de soutien de la part de nos clients. Ensuite on a tapé aux portes, mais on ne pouvait pas nous aider », soupire, déçu, Roland Dupont. « On pensait avoir apporté quelque chose au village, mais on va rebondir. »

Un panneau à l’entrée de la boulangerie de la commune des Trois-Moutiers annonce sa fermeture définitive le 29 décembre 2022.
Un panneau à l’entrée de la boulangerie de la commune des Trois-Moutiers annonce sa fermeture définitive le 29 décembre 2022.
© (Photo Mathieu Herduin)

Le pain désormais juste en face

Dans le bourg, c’est la consternation. On croise Bénédicte, une ancienne cliente. « Quand la boulangerie du village ferme, c’est la mort d’un village. À Vézières et Bournand, il n’y a pas de boulangerie non plus. » Le Loudunais souffre. À Monts-sur-Guesnes et Saint-Jean-de-Sauves, deux boulangeries ont également baissé leur rideau.

Pour acheter du pain, les habitants des Trois-Moutiers doivent désormais se rabattre sur le Proxi, situé juste en face de la boulangerie fermée. Nadia Cherkaoui, la gérante assure un dépôt de pain via la boulangerie Vion de Loudun. En dépannage. « Je n’ai pas récupéré toute la clientèle de la boulangerie. On a aussi besoin des clients pour que ça fonctionne. »

Des habitants de la commune dans l’épicerie Proxi des Trois-Moutiers le 4 janvier 2023.
Des habitants de la commune dans l’épicerie Proxi des Trois-Moutiers le 4 janvier 2023.
© (Photo Mathieu Herduin)

« Pour les autres commerçants, c’est dur aussi. »

Sandy arrive à la caisse avec des baguettes mi-cuites qu’elle vient de trouver en rayon. Mais, comme tout le monde, elle préfère du frais. « Mais je n’ai pas envie de faire 10 km pour aller chercher du pain. » Demain, elle commandera du pain au Proxi.

À côté, dans le bar de l’amitié, Patrice Leduc, le patron regrette aussi la fermeture de la seule boulangerie du village. « Pour les autres commerçants, c’est dur aussi. » Hier aux Trois-Moutiers, il pleuvait et le commerce était morose.

Le Loudunais touché

Grégory Auroy et Élise Tournay tenaient tous les deux la boulangerie de Saint-Jean-de-Sauves depuis 2017 et celle de Monts-sur-Guesnes depuis 2019. Les boulangers, qui comptaient sept salariés sur les deux établissements, ont dû arrêter les livraisons, qui n’étaient plus rentables, puis licencier. Leurs commerces ont été liquidés le 22 novembre 2022. Les augmentations plus récentes des coûts de l’énergie et des matières premières ont raison de leur moral. Pour les deux boutiques, la facture d’électricité était passée de 1.600 € par mois à plus de 10.000. Sans compter le prix du beurre et de la farine.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire