LE 31 JANVIER À NANCY LE CORTÈGE DE TÊTE DONNE LE TON

5 j 
⬛ À NANCY LE CORTÈGE DE TÊTE DONNE LE TON
Le régime n’avait pas mesuré l’ampleur de la première vague qui s’est abattue le 19 janvier dernier contre le projet de loi sur les retraites et sa politique autoritaire et néoliberale. Hier nous étions 2.8 millions de personnes à battre le pavé dans l’hexagone soit une très forte hausse de la mobilisation.
A Nancy, c’est 20 000 personnes qui ont manifesté dans les rues.
Dès le début de la manifestation un cortège de tête s’est formé regroupant environ 500 manifestants laissant la CFDT en deuxieme position ce qui n’était pas forcement au goût du syndicat réformiste.
Arrivé à mi-parcours le cortège de tête avec son ambiance de feu a quitté le parcours officiel de la manifestation pour finir en centre ville.
Il est ensuite reparti dans les rues pour regagner la manifestation et percer le cortège de la CFDT qui était totalement désabusé, avant de reprendre la tête de la manifestation devant la CFDT.
Arrivé place Stanislas le préfet Cochet était présent devant une préfecture en état de siège gardée par la CI de Nancy.
Des pompiers sont venus claquer des pétards de chantier et des torches devant le lieu de pouvoir.
Le préfet s’est refugié en haut de la préfecture, faisant une aparition par la fenêtre. Celui-ci sera visé par des tirs de feux d’artifices l’obligeant à fermer sa fenêtre.
Les manifestants sont alors sortis de la place Stanislas pour assiéger la préfecture.
Sur leur parcours une voiture de la police municipale garée devant la mairie a été prise pour cible par les manifestants devant les policiers municipaux retranchés dans la mairie.
Aucune personne n’a été interpellée durant la manifestation et aucune dégradation lourde n’a pour l’heure était annoncée.
Ce deuxième acte sonne comme une sommation pour le gouvernement qui reste droit dans ses bottes.
Deux dates sont annoncées par l’intersyndical, le 7 et 11 février 2023. Le 11 étant un samedi, il y aura sans doute un air jaune et noir dans l’athmosphère.
KLL pour Le Pavé Lorrain

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire